Comment faire un peu de cardio si l’on a ni jardin ni vélo d’appartement? Pour un habitant de la banlieue de Toulouse qui respecte scrupuleusement le confinement, un balcon de quelques mètres suffit.
Plein écran
Comment faire un peu de cardio si l’on a ni jardin ni vélo d’appartement? Pour un habitant de la banlieue de Toulouse qui respecte scrupuleusement le confinement, un balcon de quelques mètres suffit. © Getty Images

Confiné, il court un marathon... sur son balcon

Tout le monde s’occupe comme il peut chez lui.

Vingt-quatre heures avant la Belgique, la France a elle aussi été placée en confinement. Mais alors qu’il reste partiel chez nous, les mesures annoncées par le président Emmanuel Macron pour lutter contre le virus “guerrier” sont nettement plus drastiques. Si les Belges peuvent encore sortir de chez eux pour prendre l’air (en respectant néanmoins quelques consignes), les Français n’ont l’autorisation de quitter leur domicile uniquement pour aller travailler si le télétravail n'est pas possible, pour aller acheter à manger ou des médicaments et sont tenus de justifier toute sortie. 

Comme en Belgique, les Français ont toutefois la permission d’aller faire un footing, sans exagération et surtout pas trop loin de chez soi. En effet, comment faire un peu de cardio si l’on a ni jardin ni vélo d’appartement? Pour un habitant de la banlieue de Toulouse qui respecte scrupuleusement le confinement, un balcon de quelques mètres suffit.

Citation

“J’avais la possibilité de sortir pour courir, mais si tout le monde avait fait pareil, on aurait été nombreux. (…) Sinon, la foulée n’est pas top. Le parcours est moche. En plus, il n’y a pas d’ambiance.”

Elisha Nochomovitz, marathonien

“Le parcours est moche”

Elisha Nochomovitz s'est lancé le pari fou de courir un marathon... sur son balcon, long de sept mètres. “Je suis marathonien à 36 reprises. Du coup, comme toutes mes compétitions ont été annulées, j’ai voulu soutenir le corps médical en prouvant qu’il est possible de faire du sport en restant à la maison”, explique à Eurosport ce restaurateur de 32 ans, qui se trouve désormais au chômage technique.

Et le gaillard a réussi son pari en 6h et 48 minutes, selon les données de son GPS. Quelque 3.000 allers-retours ont été nécessaires pour y arriver. De quoi donner le tourni... “J’avais la possibilité de sortir pour courir, mais si tout le monde avait fait pareil, on aurait été nombreux. (…) Sinon, la foulée n’est pas top. Le parcours est moche. En plus, il n’y a pas d’ambiance”, conclut-il.

  1. Elle fabrique et vend des rouleaux de papier toilette réutilisables
    Play

    Elle fabrique et vend des rouleaux de papier toilette réutilisa­bles

    Une femme vivant à Independence, dans le Missouri, a trouvé une solution pour faire face à la pénurie de papier toilette. Cherish O’Dell, 31 ans, utilise sa machine à coudre pour fabriquer des rouleaux de papier toilette réutilisables, en tissu. Cherish déclare avoir eu cette idée pour le bien-être de son frère jumeau, qui s’est récemment blessé au dos après une violente crise d’épilepsie. Les bénéfices de ses ventes seront utilisés pour payer le traitement médical de ce dernier.