Plein écran
© Facebook

Dégoûtée des hommes, elle épouse son chien

Une quadragénaire britannique déçue par ses histoires d'amour ratées a décidé de s'unir à celui qui ne la trahira jamais... son chien.

Plein écran
© Facebook

C'est un mariage peu commun que relaie aujourd'hui la presse britannique. Celui d'Amanda Rodgers, une Britannique divorcée de 47 ans avec son chien Sheba.

La quadragénaire, déçue des hommes en général depuis un mariage raté qui n'aura duré que quelques mois il y a vingt ans de cela, a livré son témoignage dans une émission de télévision. "Sheba partage ma vie depuis des années. Elle me faire rire et me réconforte", confie-t-elle. "Je ne pouvais espérer mieux comme partenaire de vie".

Elle a donc décidé de demander la main de l'animal. Une demande en mariage très protocolaire. "Je me suis mise à genoux et je lui ai demandé de m'épouser", dit-elle. "En voyant sa queue remuer, j'ai compris qu'elle avait dit 'oui'".

La cérémonie s'est déroulée à Split en Croatie en août 2012. 200 personnes avaient été invitées pour célébrer cette union au cours de laquelle Sheba portait une robe blanche. "Je lui ai donné un baiser pour sceller notre amour et puis tout le monde a jeté des confettis. Ce fut un moment merveilleux ", se souvient Amanda.

"Je sais que le mariage de Sheba n'est pas réel au sens juridique  du terme", admet-elle cependant. "Mais c'était une belle façon de montrer ce que Sheba signifie pour moi", conclut-elle. "Sheba n'a jamais été méchante avec moi et elle est toujours heureuse".

  1. Un expert sur la future montagne russe de Plopsa: “Un défi pour la rendre sûre”

    Un expert sur la future montagne russe de Plopsa: “Un défi pour la rendre sûre”

    Plopsaland La Panne décidera sous peu de sa prochaine attraction afin de ravir, enfin, les amateurs de sensations fortes. Le parc d’attractions ne dispose en effet pas encore de spinning coaster, ces montagnes russes dont les wagonnets tournent à 360 degrés sur eux-mêmes. Le choix du parc se porte sur un X-treme Spinning Coaster dont les voies se retournent également. Il n’existe pour l’heure qu’un seul manège de ce type dans le monde car le concevoir revient à défier les lois de la physique: “Un vrai challenge d’en faire une attraction sûre pour le public”, analyse un expert.