Plein écran
Illustration. © Getty Images/iStockphoto

Des élèves brûlés au deuxième degré par des feuilles de figuier

Des élèves âgés de 6 à 7 ans ont terminé à l’hôpital après avoir joué avec des feuilles de figuier.

Les faits se sont déroulés à la fin du mois de mai en Charente-Maritime, en France, et ont été relatés par le journal Sud-Ouest. En voyage scolaire sur l’Île d’Aix, des enfants âgés de 6 à 7 ans avaient improvisé un jeu sous un figuier. Ils s’amusaient à ramasser les fruits et les feuilles tombés de l’arbre et à les utiliser pour créer de faux plats, “comme au restaurant”. 

Durant trois après-midi, certains enfants se sont donc adonnés à cette activité, parfois à l’ombre, parfois au soleil. Mais à leur retour de cette sortie scolaire, sept d’entre eux ont été emmenés à l’hôpital pour des brûlures. Leurs mains et leurs avant-bras avaient enflé, étaient rouges et recouverts de cloques. “Les trois enfants les plus atteints avaient aussi du mal à plier les doigts”, ajoute le quotidien. 

Sève phototoxique

Les enfants souffraient tous de phytophotodermatose, une réaction de la peau provoquée par une exposition solaire après un contact avec certains végétaux. La sève du figuier, qui est notamment présente dans les feuilles de l’arbre, est en effet phototoxique: cumulée à une exposition au soleil, elle peut provoquer de sérieuses brûlures.

Après plusieurs jours de soins à l’hôpital, les élèves ont pu rentrer chez eux. Mais ils ne sont pas encore tirés d’affaire. Durant deux ans, les enfants les plus touchés devront porter des gants anti-UV, et s’enduire de crème solaire dès qu’ils mettront un pied dehors.