"Une petite frite sauce Nutella, siouplaît!"
Plein écran
"Une petite frite sauce Nutella, siouplaît!" © Borgerhoff

Des frites au Nutella, sacrilège ou génie?

Noëlla Vanaubel, de la friterie “Het Frit-Burgerke” à Lanaken, dans la province de Limbourg, agrémente depuis peu ses frites au... Nutella. Savoureux, selon la quadragénaire, qui confesse cependant que ses clients doivent encore s’y habituer.

Ce mélange original n’a rien du blasphème, pour Noëlla. “Ce sont en fait d’autres frites, avec un peu plus de pelure, qu’on trempe alors dans une sauce Nutella. Ce n’est pas pour les grosses faims, mais plutôt pour remplacer un paquet de chips ou une glace”, explique la commerçante, citée dimanche par HLN.

Création pour le marché de Noël

“Elles sont disponibles pour 3,75 euros. Je ne les propose pas encore depuis longtemps, depuis mi-décembre. Je voulais proposer quelque chose de spécial sur le marché de Noël. Et voilà... Des frites au Nutella! Mes clients sont encore hésitants, mais ça viendra”, prédit-elle.

Les puristes s’étranglent

“Wablieft, des frites au Nutella?”, s’étrangle Kurt Degryse, du Musée de la frite, à Bruges. “C’est la première fois que j’entends ça. Qu’est-ce qu’on va encore inventer? On s’éloigne de plus en plus de la recette originale”, peste-t-il. “Nous devons veiller sur la recette originale de nos frites belges. Par exemple, la cuisson au ‘blanc de boeuf’”, insiste le puriste. “Mais le Nutella, ça dépasse les bornes. Une chose est sûre: les frites au Nutella n’entreront jamais au Musée de la frite!”, conclut-il.

Dubitatifs?
Plein écran
Dubitatifs? © Borgerhoff
Son idée, Noëlla, elle y croit!
Plein écran
Son idée, Noëlla, elle y croit! © Borgerhoff