Plein écran
© ANP

Des milliers de roux rassemblés à Tilbourg

Des milliers de rouquins et rouquines se sont rassemblés durant le week-end aux Pays-Bas, à Tilbourg, non loin de la frontière belge, pour une nouvelle édition des "International Redhead Days", un festival basé sur... la couleur de la chevelure de ses participants.

Différentes activités étaient prévues durant le week-end, après une soirée festive de lancement le vendredi soir. Un "pubcrawl" était notamment attendu, une promenade de bar en bar entre personnes rousses, même si les amis non-roux étaient bien sûr également admis. La fragilité des peaux de roux étant connue, le festival avait prévu un stock de plusieurs litres de crème solaire indice "50+", avait-il prévenu dès vendredi. Un camping était rattaché au festival, qui était complet, selon la page Facebook de l'évènement. Des conférences, ateliers, promenades, moments de rencontre, des activités pour enfants et des séances photos étaient au programme, jusqu'à dimanche soir. 

Le premier "Roodharigendag" ("jour des roux") avait été organisé en 2005 à Asten, en Brabant-Septentrional. Par la suite, l'évènement s'est transformé en festival de plusieurs jours, organisé annuellement à Breda et attirant des personnes du monde entier. C'était la première fois, cette année, que les "International Redhead Days" prenaient possession de Tilbourg, qui était candidate pour accueillir l'évènement.

 Créés à l'initiative d'un artiste néerlandais, Bart Rouwenhorst, les "jours des roux" ont leur propre merchandising, t-shirt de l'évènement inclus, d'une couleur turquoise très seyante aux cheveux roux cette année. Selon les médias de service public de la NOS, des roux de plus de 80 pays ont fait le déplacement.
L'an dernier, environ 40.000 participants étaient présents, selon les médias néerlandais.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© AFP
  1. La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    Depuis le 22 mars dernier, Olivia et Raul de Freitas, un couple originaire d’Afrique du Sud, sont en lune de miel sur une île des Maldives. En pleine pandémie de coronavirus, les jeunes mariés n’ont pas pu rentrer dans leur pays, car leur avion a été annulé. Ils ont donc été coincés pendant plusieurs jours dans leur hôtel de luxe maldivien. Récit d’une folle histoire délivrée par le New York Times.