Plein écran

Elle assassine le hamster de son petit frère, il la fait arrêter

New York, ce n'est pas que la chanson d'Alicia Keys, Sex and the City et le fantôme des tours jumelles. C'est aussi, malheureusement, le théâtre de vengeances fraternelles au cours desquelles des animaux domestiques peuvent perdre la vie.

Tu shootes dans la balle de mon hamster? J'écrase le tien
En effet, en juin dernier, Monique Smith, une jeune femme de 19 ans, a la mauvaise surprise de constater que son hamster est décédé lorsqu'elle rentre chez elle. Elle s'aperçoit alors que son petit frère, Aaron, a probablement tué le pauvre petit être alors que celui-ci jouait à rouler dans sa balle pour hamster. Le frère n'aurait rien trouvé de mieux à faire, selon elle, que d'attraper la balle contenant l'animal et de jouer à shooter dedans, comme dans un ballon de football. L'animal n'aurait pas survécu aux chocs.

Mais au lieu de s'en prendre à Aaron pour cet acte cruel, Monique a préféré lui rendre la pareille, empoignant le hamster de son frère et l'explosant littéralement sur le sol. Le hamster serait décédé sur le coup. Elle a ensuite ramassé et jeté dans la rue le petit rongeur ensanglanté.

Derrière les barreaux?
Mais cette affaire de maltraitance ne s'arrêtera pas sur ce règlement de compte. Aaron, écoeuré et traumatisé, a appelé l'Association de Protection des Animaux. Un agent de l'association a alors arrêté Monique, l'inculpant de cruauté animale et de mise en danger du bien-être d'un enfant.

L'animal a subi une autopsie afin d'étayer les dires du frère accusateur: l'animal est bel et bien mort des blessures infligées par la grande soeur. La famille, de son côté, ne se met pas d'accord sur la mort du premier hamster. La mère prétend que son fils savait que le hamster de Monique était dans sa balle, vu qu'elle bougeait toute seule. Sharone, un autre frère, défend la thèse de l'accident. Finalement, personne n'a été inculpé de la mort du hamster de Monique.

Une grossesse après un meurtre
Cette dernière, par contre, ne s'en sortira pas à si bon compte. Elle pourrait écoper de deux ans de prison et d'une amende de cinq mille dollars. Elle ne s'est pas présentée devant la cour durant des mois à cause d'une grossesse, a expliqué sa mère. Entre temps, l'enfant est né et Monqiue n'échappera plus à la sentence qui l'attend. Aaron, de son côté, est étonné de la tournure sérieuse des événements: "Carrément une arrestation et tout, juste pour un hamster. Enfin, c'était quand même un être vivant..."

(7sur7Sydney)