Le selfie en question
Plein écran
Le selfie en question © Twitter

Elle envoie un selfie avec son copain à ses parents mais oublie un détail très gênant

En vacances avec son petit ami en Turquie, une jeune femme britannique a envoyé un selfie à ses parents. Sauf qu’elle a oublié un détail plutôt gênant sur la photo. “Elliot ne savait plus où se mettre”, explique-t-elle.

Kelsey a pris la pose à côté de son copain, Elliot, devant le miroir, et a envoyé dans la foulée la photo à ses parents. Seulement voilà, au milieu de ses affaires posées sur la commode dans la chambre d’hôtel se trouvait… un lubrifiant. Un détail qui avait échappé à la jeune femme mais pas à son père.

“Papa trouve les photos belles, sympa le flacon Durex”, a répondu la mère en y ajoutant des emojis “mort de rire”. Hyper embarrassée, la jeune femme a tenté de sauver les apparences, sans grand succès. “C’est le gel pour le genou d’Elliot”, a-t-elle expliqué. Pas de quoi convaincre sa mère: “Papa a zoomé!”

“Désolé papa”

“On est tellement gênés”, a confié la jeune femme au site Unilad, tout en précisant qu’elle prenait les choses avec le sourire. “Elliot ne savait plus où se mettre et s’est demandé comment j’ai pu passer à côté de cela. Ma famille continue de me chambrer mais heureusement elle le prend bien”.

Kesley a partagé la fameuse photo et les échanges de SMS sur Twitter. Le post a été liké à plus de 60.000 reprises. “Désolé papa. Je n’enverrai plus de photo de vacances dans la précipitation”, a-t-elle commenté.

L’histoire fait évidemment le buzz sur les réseaux sociaux, où les internautes s’en donnent à coeur joie. “Elle aurait dû savoir qu’un papa avec sa fille, c’est comme le FBI”, plaisante quelqu’un. “Cropper des photos, c’est tout un art”, rajoute un autre.

  1. Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Depuis des années, il reçoit des pizzas qu’il n’a jamais commandées: “Je tremble dès que j’entends une mobylette”

    Jean Van Landeghem, un sexagénaire de Turnhout, a la phobie des pizzas. Voilà neuf ans que des livreurs se présentent régulièrement à sa porte. Une fois avec cinq pizzas, parfois huit. “À n’importe quelle heure du jour. Un jour, ils sont même venus me livrer 14 pizzas en une seule fois”, explique-t-il dans Het Laatste Nieuws. Le problème? Il n’a jamais commandé de pizza de sa vie.