Plein écran
© Twitter

Elle transporte son poney sur le siège passager de sa voiture sans permis

Les policiers de La Ciotat n'en sont pas revenus: en plein contrôle routier, ils ont interpellé une femme au volant d'une voiture sans permis avec un drôle de passager à l'avant: un poney!

"On voit de tout dans ce métier!", a commenté à l'AFP un porte-parole de la police nationale, expliquant que les policiers menaient un "contrôle routier classique de téléphone au volant" jeudi entre La Ciotat et Marseille lorsqu'ils ont vu passer ce drôle d'attelage.

"Le poney était confortablement installé à l'avant", raconte le policier. La photo de l'animal, un poney blanc, dans la voiture, a été postée sur le compte Twitter de la police nationale des Bouches-du-Rhône: @policeNat13.

La conductrice, une jeune femme, a expliqué aux policiers qu'elle était en train de passer son permis pour transporter légalement son animal, qu'elle emmène en visite chez des enfants handicapés dont elle est l'éducatrice.

"Cette dame, très gentille, a parfaitement aménagé sa voiture sans permis en mini-van", a indiqué le policier, "le poney rentre par l'arrière et ressort par la portière avant droite".

La police a vérifié les dires de la jeune femme et a pu confirmer son activité de rééducation motrice fonctionnelle, ainsi que le fait qu'elle soit en formation pour obtenir le permis de conduire, et a décidé de ne pas la verbaliser. Le poney, âgé d'un an, est en très bonne santé, a ajouté la police.

  1. Laurent, le prodige belge de 9 ans, quitte l’université: “Ils l’accusaient de plagiat”

    Laurent, le prodige belge de 9 ans, quitte l’université: “Ils l’accusaient de plagiat”

    Laurent Simons, le surdoué belge de neuf ans, interrompt abruptement ses études à l’université de technologie d’Eindhoven. Ses résultats ne sont pas en cause, car le petit garçon avait réussi ses examens haut la main et n’avait plus qu’un projet de fin d’études à remettre pour y obtenir son diplôme. Mais ses parents sont excédés par l’attitude de l’école et ont décidé qu'il quitterait l’établissement immédiatement. Des soupçons de plagiat ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, explique le père à Het Laatste Nieuws.