Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

Il distribue des pâtisseries aux sans-abris en courant

Ce sont des coureurs pour le moins originaux que l’on peut apercevoir ces jours-ci dans les rues de Paris. Leurs paquets sous le bras, ils s’arrêtent pour distribuer des pâtisseries aux personnes sans abris. Une initiative qui est née sur un coup de tête mais qui prend aujourd’hui de l’ampleur. Courir en se rendant utile, voilà un projet qui vaut le détour!

Jeune diplômé d’une école de commerce, Jean-Baptiste aurait pu choisir un parcours des plus classiques. Il a préféré allier l’utile à l’agréable, en permettant à sa passion de la course à pied de se transformer en engagement solidaire et écologique.

Quand Jean-Baptiste se lance, en mars 2019, le projet a l’allure d’un défi rocambolesque. Il s’agit de livrer en courant des pâtisseries, produites dans les meilleures boulangeries de Paris, aux personnes demandeuses. Il commence par son réseau proche avant de se faire connaître et de livrer ses premières pâtisseries à des inconnus.

Des rencontres fun et sportives se multiplient. Livraison de glaces en roller, pour le patin à glace, d’un pithiviers à Pithiviers et bientôt d’un baba au rhum à Rome! Simple et pratique, il suffit d’envoyer un message à Jean-Baptiste et celui-ci passe prendre la commande chez un artisan boulanger avant de la livrer où vous le voulez. Au point qu’il se retrouve parfois dans des lieux improbables, tels que le Mont Ventoux.

Un moment de partage avec les personnes sans abris

Après quelques mois, il démissionne de son premier job et décide de créer une version solidaire du projet. BABA au Run devient la “Bonne Action en BAskets” et rassemble aujourd’hui une vingtaine de coureurs, les BABA Runners. Ceux-ci se donnent rendez-vous en fin de journée auprès des boulangeries partenaires pour récupérer les invendus. Ils partent alors chacun sur des parcours, allant de quatre à huit kilomètres, et s’arrêtent pour discuter avec les personnes à la rue et leur proposer de partager un moment gourmand. Jean-Baptiste entend bien continuer à développer le projet en agrandissant les parcours de maraudes, le réseau de boulangeries partenaires et les services proposés. Un magasin d’équipement sportif lui a déjà fait don de plusieurs vêtements chauds à distribuer.

Des événements ponctuels sont également prévus comme la livraison de galettes aux enfants atteints de la drépanocytose, une maladie incurable provoquant la dégradation des globules rouges, à l’hôpital Robert Debré.

Prochaine étape, un départ prévu à la mi-mars pour livrer un baba au rhum à Rome. En espérant que l’un de ses défis l’amène un jour à traverser la Belgique! Pour suivre les aventures de Jean-Baptiste, on peut s’abonner à son compte Facebook ou Instagram.