Plein écran

Il meurt pendant une orgie, sa famille touche le pactole

La famille d'un Américain décédé pendant une orgie sexuelle est parvenue à faire condamner le cardiologue de la victime qui devra leur verser la coquette somme de 3 millions de dollars (2,5 millions d'euros).

William Martinez, un père de famille de 31 ans, avait succombé à une crise cardiaque en 2009 alors qu'il s'adonnait à une partouze avec un homme et une femme qui n'était pas la sienne à Lawrenceville en Géorgie aux Etats-Unis.

En apprenant la nouvelle, sa famille avait décidé de porter plainte contre le docteur Sreenivasulu Sani Ganga, le cardiologue qu'il avait consulté la semaine précédente. William martinez s'était plaint de grosses douleurs dans la poitrine ainsi qu'au niveau du bras gauche. Le cardiologue lui avait alors indiqué qu'il était vulnérable et qu'il pourrait être victime d'une crise cardiaque ou d'une obstruction des artères. Il lui avait fixé un rendez-vous pour la semaine suivante afin de réaliser une série d'examens approfondis.

Mais William Martinez ne se présentera pas au rendez-vous. L'homme décède la veille du jour J en pleine partie fine avec deux personnes. Pour sa famille, le cardiologue est responsable du décès car il n'a pas prévenu son patient d'éviter toute sorte d'exercice physique.  Ils décident alors de demander réparation.

Trois ans plus tard, le juge a tranché. Le médecin a été condamné pour négligence. Il devra payer trois millions de dollars, soit environ 2,5 millions d'euros à la famille de son défunt patient.