Plein écran

Il simule sa mort pour éviter de reconnaître son 9e enfant

"Je suis mort". Keith MacDonald a envoyé ce SMS à sa compagne, parce qu'il ne voulait pas assumer sa paternité, la neuvième à seulement 25 ans. Ca a failli marcher.

Plein écran
Plein écran

Keith MacDonald accumule les conquêtes depuis toujours. A seulement 25 ans, il est déjà père de huit enfants... et de huit femmes différentes. C'est à 15 ans qu'il est devenu papa pour la première fois.

Quand cet Anglais a appris qu'une de ses maîtresses attendait un enfant dont il est le papa (forcément...), il a décidé de simuler sa mort. Il fallait oser.

"Je suis mort", a-t-il envoyé à sa neuvième conquête par SMS. Keith voulait à tout prix éviter de subvenir aux besoins de la future mère, estimant que sa vie était déjà trop compliquée comme ça.

Le crime parfait?
Ce texto, Keith l'a envoyé en se faisant passer pour l'un de ses amis (NDLR: très exactement "Keith est mort"), et cela a plutôt bien fonctionné puisque la maman du neuvième garnement y a cru. Elle s'est empressée de rappeler sur le GSM de son amant, qui n'a évidemment pas décroché. Puis, elle a contacté les hôpitaux et la police qui n'étaient au courant de rien.

Deux semaines s'écoulent. C'est le crime parfait. Enfin, pas tout à fait. La jeune femme découvre que Keith est bien vivant. Il s'excuse mais il n'est pas très convaincant, allant même jusqu'à reprocher à son ex-conquête avoir lancé la rumeur de sa mort.

Keith MacDonald a donc raté son coup, lui qui nie déjà la paternité de sept enfants sur huit, parce que les bébés n'ont pas la même couleur de cheveux que lui.

Il aurait accroché à son "palmarès" 40 femmes avec qui il aurait eu des relations sexuelles. A tel point qu'on le soupçonne même d'être le père de 15 enfants. Rien que ça. (J.C.)