Plein écran

Ils s'aperçoivent lors d'un blind date qu'ils sont frère et soeur

On vous a toujours dit d'être prudent en faisant des rencontres amoureuses sur internet ou en allant à une soirée "blind date" (rencontre surprise, sans jamais s'être rencontrés auparavant), le cas de Sarah Kemps et George Bentley va vous donner une raison de plus de vous méfier! Même si l'issue de cette anecdote est plutôt heureuse...

Feeling
Ces deux Britanniques se fixent un rendez-vous dans un pub londonien il y a deux semaines. Elle, femme de ménage écossaise et lui, ouvrier dans la banlieue de Londres, s'étaient rencontrés via le site de rencontres Forgetdinner.co.uk en novembre dernier. Ils avaient appris à se connaître en s'envoyant un mail de temps à autre, et s'appréciaient énormément. C'est pourquoi ils décident un beau jour de discuter de visu.

"En temps normal, je ne me rendrais jamais à un blind date à Londres de la sorte mais là je sentais quelque chose de spécial pour cet homme", explique Sarah Kemps au Daily Record. "Je ressentais qu'une belle histoire se cachait derrière tout ça et nos échanges de mails se prolongeaient de plus en plus".

Perdus de vue
Face à face, au "White Horse", le pub préféré de George, les deux amoureux potentiels ont bien vite compris pourquoi ils avaient autant d'atomes crochus. Après une demi-heure, Sarah réalise que l'homme venu la séduire est en réalité... son frère. "Tomber nez à nez dans un bar avec le frère que vous n'avez pas vu depuis trente ans, c'est déjà très spécial. Mais alors dans un contexte pareil, de blind date suite à une rencontre sur le net, c'est carrément incroyable. Nous avions décidément encore plus de choses en commun que ce que nous n'imaginions!", plaisante Sarah. Heureusement, la sagacité de Sarah lui a évité de flirter avec son propre frère.

En réalité, Sarah (42 ans) et George (47 ans), avaient tous deux grandi avec leurs parents Felicity et David Bentley jusqu'en 1975, date à laquelle ces derniers divorcent. Sarah avait alors quitté Londres, emmenée par sa mère pour vivre à Edimbourg, tandis que David était resté dans la capitale avec son père. Encore très jeunesà la séparation, ils avaient perdu tout contact. Pour compliquer d'autant plus les retrouvailles fraternelles, Sarah s'était mariée en 1989, et si son union n'a duré qu'un an, elle avait gardé le nom de son ex-époux, "Kemps". Avec son nouvel état civil privé de son nom de jeune fille, George n'avait jamais pu la retrouver.

Aucune trace
"Je n'avais aucune idée de l'endroit où elle se trouvait", raconte George. "J'ai cherché des années une certaine Sarah Bentley, mais pas une Sarah Kemps, vu que je ne la savais pas mariée. Au bout d'un moment sans résultat, je pense que nous avons tout simplement arrêté de chercher la trace de l'autre". S'ils n'ont pas trouvé l'amour au tournant de ce rendez-vous à l'aveugle, on peut dire que les deux ont été bien inspirés en décidant de se rencontrer!

(7sur7Sydney)