Plein écran

Interdiction des plaques minéralogiques obscènes en Arabie Saoudite

L'Arabie saoudite a interdit les plaques minéralogiques où sont inscrites des lettres en arabe dont la combinaison engendre dans l'alphabet romain des mots obscènes, a rapporté dimanche le quotidien Al-Watan. Les plaques saoudiennes comportent normalement trois lettres de l'alphabet arabe et trois chiffres.

Mais la mode veut que les propriétaires de voitures affichent aussi une version en caractères latins, notamment ceux disposant de plaques personnalisées, qui choisissent délibérément une combinaison en arabe donnant lieu en caractères romains à des mots comme "SEX" (sexe), "ASS" (cul) ou "NUT" (cinglé).

Les autorités ont publié une liste de neuf combinaisons de trois lettres interdites et ordonné à leurs agents de ne plus renouveler les plaques les comportant, selon Al-Watan. Parmi ces combinaisons figurent aussi "BAD" (mauvais) et "BAR", ce dernier mot évoquant l'alcool qui est strictement interdit dans le royaume, une monarchie ultraconservatrice.

La combinaison "USA" figure, pour des raisons non précisées, en tête des neuf interdits. Quelque 90.000 plaques d'immatriculation portant des combinaisons interdites ont été remplacées, a indiqué Al-Watan.
Les plaques personnalisées sont à la mode chez les jeunes et riches Saoudiens, et font l'objet de ventes aux enchères qui ont rapporté jusqu'à six millions de riyals (1,6 million de dollars) pour une seule plaque, selon le journal. (belga/th)