Plein écran
© photo_news

La fin d'un mythe: le personnage du "Cri" de Munch... ne crie pas

Le British Museum propose une nouvelle interprétation du célèbre tableau.

"Le Cri", du peintre norvégien Edvard Munch, est l'un des tableaux les plus connus au monde. Mais si vous pensiez avoir tout compris de la signification de cette œuvre, vous pourriez vous tromper... D'après le British Museum, et contrairement à la croyance populaire, le personnage central ne crie pas, mais serait plutôt effrayé par un hurlement poussé au loin. Une version qui explique notamment pourquoi il se couvre les oreilles et a l'air si effrayé.

Le musée exposera prochainement une copie en noir et blanc du tableau qui appuie cette interprétation. "Cette version rare du "Cri" que nous exposerons montre clairement que l'œuvre la plus célèbre de Munch représente une personne entendant un cri et non pas, comme beaucoup de gens continuent à le supposer et à en débattre, une personne hurlant", a déclaré Giulia Bartrum, la commissaire de l'exposition.

Cri réel ou imaginaire?
La lithographie, contrairement à l'œuvre colorée, comporte en effet une inscription de Munch qui dit: "J'ai senti le grand cri de la nature". Cette phrase fait référence à l'événement qui lui a inspiré cette peinture. L'artiste se baladait près d'un fjord surplombant Oslo en 1892 lorsque le ciel est soudainement devenu rouge sang ; un événement qui l'a profondément marqué.

"Il a essayé de capturer une émotion ou un moment dans le temps. Grâce à cette inscription, nous savons ce qu'il a ressenti", a ajouté Giulia Bartrum. "Les gens pensent que c'est une personne qui crie, mais ce n'est pas ce qui se passe. C'est un homme qui entend un cri, qu'il soit dans sa tête ou non. Il sent la nature hurler tout autour de lui".

Plein écran
© epa