Plein écran
Capture d'écran. © Facebook.

Le bad buzz des vœux du Service Public de Wallonie: un clip gênant et jugé trop cher

Depuis plusieurs jours tourne sur les réseaux sociaux un étrange objet: le clip de vœux du Service Public de Wallonie. Intitulée “Et Si On Osait”, la vidéo de 3 minutes a été publiée sur l’intranet du SPW et envoyée à environ 8.900 collaborateurs le 3 janvier dernier. On y voit des directeurs généraux du service public chanter et rapper les défis que l’institution entend relever en 2020.

Dès leur diffusion en interne, les images ont provoqué moqueries et grincements de dents, la production du clip étant jugée trop ambitieuse et donc trop chère. Il n’a dès lors pas fallu longtemps avant que l’objet ne fuite: sur les réseaux sociaux d’une part, et dans les boîtes mail de journalistes de la RTBF d’autre part, explique le site de la RTBF vivreici.be.

“Les nombreux partages, commentaires et messages privés qu’elle suscite, y compris de la part de fonctionnaires, semblent indiquer que l’on se dirige même vers une crise, au moins en interne”, explique à vivreici.be le consultant en réseaux sociaux Xavier Degraux, qui a publié la vidéo sur son compte Facebook. “Cette vidéo est en train de créer exactement l’effet inverse à celui désiré. Pour les pros de la com’, c’est un magnifique cas d’école.”

Du côté du SPW, on défend la “touche humoristique et décalée” de la vidéo, une habitude depuis quelques années au sein du service public wallon. Sur les coûts de production, une porte-parole précise que “tout a été tourné, réalisé et monté en interne”. Les drones utilisés pour le tournage sont ainsi ceux du service du Patrimoine, précise-t-on encore.

  1. Il laisse sa barbe geler pendant deux heures par -26 degrés
    Play

    Il laisse sa barbe geler pendant deux heures par -26 degrés

    Dans le Minnesota, aux États-Unis, un homme a résisté à des températures glaciales pour voir comment sa barbe allait geler sur son visage. Lorsque Jake Fischer, 27 ans, s’est réveillé par un matin froid de janvier, il a décidé de sortir en plein air et d’endurer le froid. En s’enregistrant pendant deux heures par -26 degrés, Jake a remarqué que sa barbe épaisse et ses longs cheveux commençaient à geler sur son visage. “Étonnamment, mon visage n’était pas si froid. La seule chose qui était engourdie était mon pouce droit pour une raison quelconque”, a-t-il déclaré.