Une statue de yéti snowboardeur à Sheregesh.
Plein écran
Une statue de yéti snowboardeur à Sheregesh.

Le boxeur Nikolay Valuev sur les traces du yéti

Le boxeur russe Nikolay Valuev, ancien champion du monde poids lourds WBA surnommé "Beast from the East" (soit la "Bête de l'Est", 140 kilos pour 2,13 mètres), 38 ans, est actuellement en Sibérie pour deux jours de "chasse au yéti" dans la taïga.

Plein écran
© epa
Plein écran
© ap

"Valuev s'intéresse au phénomène du yéti, activement recherché à Tachtagol", a indiqué un porte-parole de l'oblast de Kemerovo, précisant que l'expédition n'avait pas pour but de tuer l'animal légendaire mais uniquement de le trouver et d'avoir une conversation "à propos de la vie".

"Je ne serai là que pendant deux jours. Et je sais que les miracles n'ont lieu qu'à Noël. Je doute que le yéti coure sur la route et accueille notre camion à bras ouverts. Mais je vous tiendrai au courant si je vois quelque chose", a commenté Valuev.

En février 2009, l'administration régionale avait rapporté que des chasseurs locaux avaient vu des "créatures humanoïdes poilues d'une taille d'un mètre et demi à deux mètres" près d'une grotte du Mont Shoriya, à proximité du domaine skiable de Sheregesh. Une photo d'empreintes illustrait leurs dires. L'annonce avait été décriée comme une ruse marketing pour attirer les touristes dans la région. Trois mois plus tard, des agences lançaient d'ailleurs des excursions vers la "grotte du yéti".

Selon l'Institut d'Ethnologie et d'Anthropologie de Moscou, aucun spécimen de yéti ou de "Bigfoot" n'a jamais été étudié par des scientifiques, même si les témoignages de rencontre ou d'observation sont nombreux à travers le monde. (7sur7)