Plein écran
David s'est même agenouillé pour inviter sa dulcinée © Instagram/Marie Saris

Le charme de cette demande pleine d’amour fait fondre les internautes

David Matthew Cowan, un étudiant de Floride, voulait inviter sa petite amie de toujours à sortir au bal après le match de football de leur école. Très gentleman, il a décidé de faire les choses en grand. Les images de ce couple de jeunes atteints du syndrome de Down ont touché bien plus que les supporters du match.

Ils sont devenus la coqueluche des Américains, qui suivent désormais les aventures des protagonistes de ce charmant buzz. Saris est étudiante et pom-pom girl dans une école d’Altamonte Springs, David suit lui les cours à la Seminole High School, et les deux amis ne se voient donc pas tous les jours. Mais David a profité du fait de fréquenter différentes écoles pour faire un événement de sa requête à sa dulcinée. 

Affublé de fleurs, de ballons et d’une pancarte décorée, foulant le terrain d'un pas décidé vers la horde de pom-pom girls, le jeune homme a solennellement demandé à Saris si elle voulait l’accompagner aux festivités d’après match: “Veux-tu être mon rayon de soleil de la soirée?”, lui a-t-il écrit. Une requête à laquelle l’étudiante a immédiatement accédé. David a alors levé les bras au ciel comme s’il avait marqué. 

Naturellement, si l’anecdote a touché de nombreux internautes au cœur et ainsi récolté plus de 1,6 millions de vues sur Facebook et 35.000 sur Instagram, c’est parce que les amoureux sont tous deux atteints du syndrome de Down. Amis depuis l’âge de trois ans, ils s’étaient rencontrés lors d’une séance de logopédie à Orlando. Leur amitié, et puis leur amour, ont survécu à plusieurs déménagements. Les parents de Saris, qui est également mannequin quand elle n’est pas sur les bancs de l’école, apprécient toute l’attention et le soutien que lui témoigne David. 

Devenu un symbole d'un amour sans frontière, le couple inséparable a récemment été choisi pour représenter le mois de sensibilisation au syndrome de Down à Time Square, à New York. Un honneur dont ils ont profité pleinement. “Partager leur histoire est fantastique. Ils ont des espoirs et des rêves et en sont capables aussi. Il est formidable de pouvoir faire la publicité de l’intégration et de l’ouverture comme cela”, s’est réjouie la mère de la jeune fille.