Le “cure-dents” de 68 kilos pèse désormais 159 kilos de pur muscle

Craig Golias est désormais méconnaissable pour ses anciens camarades de classe. L’élève squelettique est devenu un imposant tas de muscles, et l’un des bodybuildeurs les plus respectés au monde. Du haut de son 1,90 m, “Craig The Hulk” a mis en place un programme d’entraînement pharaonique et un régime alimentaire spécifique pour accomplir son rêve: devenir un “géant”. Mais sa quête aura-t-elle une fin?

Craig Golias, le “Hulk de Las Vegas”, arbore ses 350 livres, soit 159 kilos de purs muscles, avec fierté. Et malgré les légers tracas du quotidien - difficile de lacer ses chaussures, rentrer dans la douche ou grimper les escaliers - liés à sa musculature massive, Craig Golias n’a pas l’intention d’abandonner sa quête de la “perfection”. 

Et parce qu’il entend élargir encore plus sa silhouette, le culturiste s’échine à respecter une routine qui consiste en cinq à six entraînements par semaine et cinq repas ultra-protéinés par jour. Filmé durant son “petit”-déjeuner, il se fait servir quatre énormes assiettes de viande rouge et blanche, pommes de terre, pancakes bananes-chocolat. Son régime alimentaire est très précis: “Toujours un mélange de protéines mais aussi des sucres lents comme les pâtes et le riz complet”.

“Les stéroïdes ne sont pas un problème, si vous en prenez pour les bonnes raisons”

Interrogé par le New York Post sur les dangers des stéroïdes, il répond en toute transparence: “J’ai l’impression que les stéroïdes ne sont pas un problème, si vous avez l’âge d’en prendre. Et tant que vous n’en abusez pas, vous les consommez pour les bonnes raisons”, résume-t-il. Mais envers les jeunes qu’il entraîne et inspire, il tient un autre discours: “Je les encourage toujours à développer leur masse musculaire de manière naturelle pour commencer”.

Sur son addiction au sport et son culte du corps, il est très lucide: “C’est comme une pyramide. Vous continuez encore et encore et encore et vous vous dites: ‘Quand dois-je m’arrêter?’ Mais vous ne voulez jamais vous arrêter, parce que vous n’êtes jamais satisfait, alors vous allez toujours plus loin”. Grâce à ses entraînements intensifs, ses biceps mesurent actuellement 61 centimètres.

“Je ne peux pas rester comme cela toute ma vie”

Craig Golias repousse en effet toujours son objectif ultime, mais a conscience que son organisme ne tiendra pas indéfiniment la route à ce rythme: “Votre cœur tient le coup face aux poids que vous soulevez, mais vous savez, je ne souhaite pas rester aussi massif toute ma vie. J’ai conscience qu’il faudra lever le pied à un moment donné”, explique celui qui fêtera ses 37 ans en février. Mais à quel âge ou quel poids arrêter, là est la question, car cela fait dix ans que le Hulk de Vegas tend vers les extrêmes.

Tout a commencé quand il était adolescent et détestait son corps: “J’étais fin comme un cure-dents au début de mes études. Je ne me suis mis au fitness qu’à l’âge de 20 ans. Je suis passé de 68 à 159 kilos, c’est un changement... radical. Mais aussi au niveau de mon business, qui est devenu énorme lui aussi. Tout comme ma réputation. Beaucoup de gens travaillent dur pour un emploi qu’ils n’aiment pas, moi je me lève et je fais un job que j’adore, et je le vois comme une bénédiction”, résume le bodybuildeur aux 418.000 followers sur Instagram. 

Plein écran
Craig Golias est passé de 68 à 159 kilos © Instagram
Plein écran
Craig Golias est suivi quotidiennement par plus de 188.000 followers sur Instagram. © Instagram/craiggolias