Plein écran
© afp

Le feu d'artifice de Dubaï entre dans le Guinness Book

Le gigantesque feu d'artifice tiré à Dubaï à l'occasion du Nouvel An a été homologué par le Guinness Book comme le plus grand du monde, a annoncé mercredi le Livre des records.

"Dix mois de préparation et plus de 500.000 projectiles ont été utilisés pour produire le feu d'artifice d'environ six minutes", a indiqué cet organisme sur son site internet, en soulignant qu'il s'agissait d'un nouveau record du monde. Le feu d'artifice s'est étiré sur plus de 96 km de côte: de Burj Khalifa, la plus haute tour du monde (828 m), à Pal Jumeirah, une île artificielle sous forme de palme et ensuite The World, un planisphère au large de la cité-Etat.

Ce feu d'artifice, tiré depuis 400 sites de lancement et qui a mobilisé 200 techniciens, a coûté 6 millions de dollars, selon la télévision locale. Dubaï, qui a été choisi fin novembre pour accueillir l'expo-2020, veut conforter son statut de destination touristique et d'affaires. Grâce à sa réputation de ville libérale dans un environnement conservateur, Dubaï est aussi devenu un centre d'affaires et financier qui attire les entreprises et les expatriés cherchant à s'établir au Moyen-Orient

  1. Des tontons saouls aux demoiselles d’honneur indélicates: il immortalise la réalité des mariages

    Des tontons saouls aux demoisel­les d’honneur indélica­tes: il immortali­se la réalité des mariages

    Les photographes de mariage nous ont habitués aux grands classiques, parfois un rien niais: clichés des signatures, fermeture fébrile de la robe de mariée, émotion du père devant l’autel, marié qui arrose le bouquet de la mariée... Sans compter les innombrables comptes Instagram dédiés aux mariages dans l’air du temps qui font rêver avec leur exemplarité à faire pâlir Pinterest. Mais Ian Weldon n’est pas de ceux-là: le photographe britannique préfère le côté rock ‘n’ roll des coulisses des mariages, surtout quand ils dégénèrent un peu.