Plein écran
© AP

Le propriétaire de la panthère d’Armentières se confie: “Un gros bébé affectueux”

La balade de sa panthère noire sur les toits d’Armentières, alors qu’il était en Belgique, avait fait le tour du monde. Quelques semaines après le buzz, Nordine a tenu à apporter quelques précisions sur son lien avec l’animal sauvage.

Louise était “un gros bébé” que Nordine a acheté car “elle était mal en point”. Malgré les critiques et les doutes sur ses véritables intentions, le Français assume totalement d’avoir gardé le félin plusieurs mois dans son appartement. “Je ne la voyais plus comme une panthère. C’était comme un gros bébé affectueux, qui ne demandait que des câlins”, affirme-t-il à La Voix du Noir, rejetant toute maltraitance.

Quand il décide de l’acheter, Louise n’a que trois ou quatre mois. Elle a des trous dans le pelage et n’a plus de griffes. “Je crois qu’elle était reconnaissante”, pense le jeune homme. Sept ou huit mois plus tard, elle se fait la malle alors qu’il est en Belgique. La panthère “pousse le loquet de la fenêtre” et s’aventure sur les toits du quartier. “Je n’en reviens toujours pas. Je savais évidemment qu’il est interdit de détenir une panthère et j’allais en rendre compte un jour. Mais pour moi, c’était loin”, confie-t-il.

Depuis cette balade, Nordine n’a plus jamais revu l’animal, qui a effectivement été volé au zoo de Maubeuge une semaine plus tard. “Je n’y croyais pas. J’ai vraiment pensé que c’était faux”, affirme-t-il, “la boule au ventre”. “Je ne l’ai jamais exhibée, ce n’était pas mon truc. Maintenant, je ne sais pas ce que veulent en faire ceux qui l’ont aujourd’hui, mais je sais qu’elle peut être revendue. Évidemment, pour moi, c’est mort, je ne pourrai jamais la récupérer”, regrette-t-il.

Plein écran
© AP