Plein écran
Capture d'écran. © Instagram

Souffrant de stress post-traumatique, elle prend l'avion avec son cheval

Ce jeudi, lors d'un vol entre Chicago et Omaha, aux États-Unis, un cheval d’assistance a effectué le trajet avec une femme souffrant de stress post-traumatique. 

Abrea Hensley est une jeune américaine souffrant d’un handicap et qui doit être accompagnée de son animal partout où elle va, raconte la chaîne NBC. C’est pour cette raison qu’elle a pris l’avion avec son cheval d'une soixantaine de kilos. La bête a répondu aux exigences établies par le ministère américain des Transports puisqu’elle fait la taille d'un gros chien. 

La femme a tout de même dû réserver deux places pour ce vol d’1h30. Attraction de la journée, Flirty, le nom de son cheval, a été pris en photo aux côtés des membres d’équipage et des pilotes. “Ils ont été fantastiques, très gentils et très excités de voir Flirty sur leur vol”, a déclaré sa propriétaire sur Instagram.

Pour Today, la compagnie American Airlines a assuré “le rôle important que les chiens, chats et chevaux miniatures de service jouent dans la vie des personnes souffrant de handicaps”.

Here's a great picture from @aastews of the flight crew from American Airlines! They were fantastic and kind and very excited to see Flirty on their flight! Even the pilots had to come out to say hi.

1,907 Likes, 145 Comments - Flirty The Mini Service Horse (@flirty.the.mini.service.horse) on Instagram: "Here's a great picture from @aastews of the flight crew from American Airlines! They were fantastic..."

  1. Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Depuis 2016, Bob Schwartz souffre d’insomnie. Chaque nuit, cet Américain de 59 ans se lève toutes les 90 minutes pour aller aux toilettes. En plus de ce problème urinaire nocturne, il souffre également d’hypertension artérielle, de troubles digestifs chroniques, de graves déséquilibres hormonaux et d’une perte de masse musculaire. Au total, Bob a consulté plus de 100 médecins qui ont tous été incapables de diagnostiquer la maladie qui le ronge.