Des moutons sur l'archipel des Orcades.
Plein écran
Des moutons sur l'archipel des Orcades. © Getty Images/iStockphoto

Tout plaquer et devenir berger sur une île écossaise

En Écosse, une île de 72 habitants cherche un berger pour protéger ses moutons rares. Que demande le peuple?

Vous êtes sans emploi ou vous ne vous complaisez plus dans celui-ci? À celles et ceux qui se sentent lassés de leur quotidien en Belgique ou qui désirent vivre une nouvelle aventure au calme à l’étranger, cette annonce pourrait bien vous intéresser.

En effet, l’île de North Ronaldsay, un petit bout de terre perdu au large des côtes écossaises, est à la recherche d’un berger ou d’une bergère pour s’occuper d’un troupeau de 2.500 moutons. Et pas n’importe lesquels puisque ceux-ci sont issus d’une espèce rare, des moutons des Orcades qu’on ne retrouve que sur l’archipel du même nom.

Elevage et maçonnerie au programme

Contrairement à leurs congénères, ces ovins ne se nourrissent plus d’herbe, laquelle à tendance à dépérir sur leur île, mais bien d’algues. L’une de vos principales tâches, si vous acceptez le job, sera justement de veiller à ce que vos moutons ne mangent pas de mauvaises plantes. Mais également à ce qu’ils ne s’approchent pas trop près des falaises, passent les barrières ou dévorent les différentes cultures destinées, entre autre, à l’alimentation des 72 âmes humaines vivant sur l’île. De plus, le nouveau berger aura pour mission, endéans les trois ans, de réparer et agrandir le mur bicentenaire servant de clôture aux moutons.

Vous l’aurez compris, des compétences en matière d’élevage de moutons sont indispensables pour espérer décrocher ce job de 35 heures par semaine. Si ce n’est le cas, le temps presse puisqu’il ne vous reste qu'un gros mois pour vous former. L’appel à candidatures prendra effectivement fin le 8 août prochain. Ce serait bêêêêête de louper une pareille opportunité.

  1. Il marche sur un élastique au-dessus de l’océan Pacifique
    Play

    Il marche sur un élastique au-dessus de l’océan Pacifique

    Au cours du mois de février dernier, un groupe de personnes du monde entier s’est réuni sur l’île d’Hawaï. Ils ont participé à ce qu’ils appellent le “slackfebruary”. Ses sportifs ont donc pratiqué du “slackline”, une pratique sportive récente s’apparentant au funambulisme. Sur les images, un homme marche sur un élastique d’une longueur de 30 mètres qui a été installé au-dessus de l’océan Pacifique.