Plein écran
image illustration © reuters

Un conducteur de train considère avoir fini sa journée et abandonne l’engin sur les voies

Le 4 juillet dernier, un conducteur de train français en a eu marre... Alors qu’il est arrivé en gare de Libourne et qu’il devait rejoindre celle de Bègles, il a quitté le véhicule et est rentré chez lui estimant avoir fait sa journée. 

Jeudi dernier en France, un conducteur de train a considéré qu’il avait atteint son quota d’heures journalières. Si bien qu’il a tout simplement laissé son convoi en gare de Libourne, qui n’était absolument pas l’arrêt terminus. Il a alors quitté le véhicule à 35km du lieu de destination et est rentré chez lui. 

Ce train transportait des blindés devant participer au défilé du 14 juillet prochain.  La SCNF a donc alerté les gendarmes de la situation, et quatre heures plus tard un autre conducteur a pris la relève. Reste à savoir ce qui arrivera au premier conducteur.