Un dentiste arrache la dent d’une patiente... sur un hoverboard

Une “plaisanterie” qui risque de coûter cher au praticien.

La scène pour le moins incroyable s’est déroulée en Alaska en novembre 2016. Veronica Wilhelm avait rendez-vous chez le dentiste pour se faire enlever une dent. Dont acte, mais de quelle manière! Sur une vidéo filmée par un(e) collègue, on peut voir le dentiste soigner sa patiente alors qu’il se trouve sur un... hoverboard. Pour la stabilité, on repassera. Après avoir arraché la dent, le spécialiste la confie à son assistante avant de filer sur son engin dans le couloir, en jetant ses gants de façon théâtrale.

Mise en scène

En visionnant les images, on comprend que tout ceci avait été préparé et mis en scène, histoire de faire le buzz. D’ailleurs, le dentiste, Seth Lookhart, a envoyé la vidéo à sa famille et à plusieurs amis en plaisantant sur cette “nouvelle forme de soins.” Veronica Wilhelm, elle, ignorait tout de la façon dont elle a été traitée et ne savait pas qu’elle était filmée. Elle ne l’a découvert que lorsque la police l’a contactée pour lui dire qu’elle était la patiente sur la vidéo, qui avait manifestement fuité. L’Etat de l’Alaska a entamé des poursuites judiciaires contre le dentiste en avril 2017. Depuis, il n’a plus le droit d’exercer.

Le procès de Seth Lookhart a débuté le 12 novembre et doit se terminer ce vendredi 6 décembre, rapporte CNN. Lors de l’audience, Veronica Wilhelm a affirmé qu’elle n’avait jamais donné son consentement. “Bien sûr que j’aurais refusé. Ce n’est pas professionnel. C’est de la folie!”, a-t-elle déclaré devant la cour.

“Scandaleux, narcissique, et complètement fou”

L’avocat de Lookhart, Paul Stockler, a présenté ses excuses à la victime pour les actes de son client. “Je veux que vous sachiez qu’en tant qu’avocat, je m’excuse pour ce qu’il a fait sur ce hoverboard”, a-t-il déclaré. “C’est inacceptable et soyez assurée que lorsque j’ai accepté de le représenter, je lui ai dit en face ce que je pensais de lui pour avoir fait ça”, a dit Me Stockler.

Veronica Wilhelm s'est ensuite adressée directement à son dentiste, qu’elle a tout de même remercié pour avoir retiré sa dent sans mal. ”Mais je pense néanmoins que ce que tu as fait est scandaleux, narcissique, et complètement fou” lui a-t-elle lancé. “Je te pardonne, mais tu vas devoir payer pour tes actes et j'espère que tu retiendras la leçon.”

Le dentiste risque gros

En plus d’être accusé de faute professionnelle, Seth Lookhart doit également répondre d’accusations de fraude, de vol et d'escroquerie. Des faits graves qui pourraient l’envoyer en prison. Non pas sur un hoverboard, mais bien les menottes aux mains.

Plein écran
. © Capture d'écran