Plein écran

Un médicament qui rend moins raciste

Le racisme se soigne. Des scientifiques britanniques viennent de découvrir une pilule qui rendrait les personnes moins racistes.

Ce sont des chercheurs de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni qui ont fait cette étrange découverte. En analysant les effets du Propranolol, un médicament destiné à lutter contre l'hypertension en réduisant le rythme cardiaque, ceux-ci ont découvert qu'il avait d'autres vertus. Selon eux, les personnes qui prendraient ce médicament verraient leurs préjugés racistes diminuer significativement.

Cette étude a été menée sur 36 hommes de race blanche. Après avoir ingéré le médicament pour certains et un placebo pour d'autres, ces patients ont été soumis à un test sur les préjugés racistes inconscients. Et le résultat est troublant. Les patients ayant avalé le médicament se sont montrés beaucoup moins racistes dans leurs propos que les autres.  Seul un tiers des personnes testées avec le propranolol ont montré des préjugés racistes. "Alors qu'en général c'est une chose que l'on observe sur une grande majorité des gens", explique la chercheuse Sylvia Terbeck. "Certaines personnes se demandent déjà s'il faudrait utiliser ce médicament pour soigner le racisme", continue-t-elle.