Plein écran
Illustration. © thinkstock

Un piranha "mangeur de testicules" pêché dans la Seine

parisUn cousin végétarien du piranha, soi-disant friand de testicules humains, a été pêché vendredi dans la Seine par un pêcheur à la ligne, a indiqué mardi la préfecture de police de Paris.

Ce pêcheur a appelé la brigade fluviale pour lui signaler sa prise, avant de lui apporter directement le spécimen, un Pacu, a expliqué la préfecture dans sa lettre hebdomadaire PPrama.

Comme son célèbre cousin le piranha, le Pacu est un poisson d'eau douce, reconnaissable à sa puissante mâchoire, avec une dentition qui fait penser à celle de l'homme. Cette espèce sud-américaine est élevée pour sa chair en Amérique du Nord.

En août, un Pacu avait été retrouvé en mer près du Danemark. "S'ils mordent, ils peuvent faire très mal (...) en particulier s'ils mordent là où on ne veut surtout ne pas être mordu", s'était alors amusé un scientifique danois, soulignant qu'il n'attaquait normalement pas l'homme. Mais la presse internationale avait largement relayé la prise, insistant sur le fait que le pacu avait la réputation d'être amateur de testicules humains.

Les plongeurs de la brigade fluviale de la police parisienne retrouvent régulièrement des espèces insolites dans la Seine. En 2012, ils ont repêché un python royal sans tête de 3m de long et de 40 kg, ainsi qu'un silure de plus de 1m70, a souligné la préfecture de police.

"Il s'agit souvent de nouveaux animaux de compagnie qui ont grandi et que les propriétaires inconscients et débordés abandonnent en Seine quand ils ne savent plus les maîtriser", a-t-elle précisé.