Lady Gaga a disparu de la pochette iranienne de la bande-originale de "A Star Is Born"
Plein écran
Lady Gaga a disparu de la pochette iranienne de la bande-originale de "A Star Is Born" © DR

Un site de streaming iranien supprime toutes les femmes des pochettes d’album

Une plateforme musicale de streaming iranienne est au cœur de la polémique depuis quelques jours. Des internautes ont en effet remarqué que toutes les femmes avaient été effacées des pochettes d’album.

Aya Nakamura réduite à sa chevelure, la guitare d’Avril Lavigne trônant seule au beau milieu de l’eau ou encore le chapeau de Lady Gaga flottant dans les airs. Vous ne rêvez pas, sur le site de streaming iranien Melovaz, toutes les femmes ont tout bonnement été effacées des pochettes des albums disponibles sur la plateforme.

Après un rapide coup d’œil sur le site, on ne peut que constater que les artistes masculins sont mis en valeur sur la page d’accueil, tandis que les femmes sont reléguées en bas de la liste et supprimées de tous les visuels. Idem sur les pochettes de duo, où ne subsistent que les hommes.

Cette censure illustre les restrictions imposées à l’égard des femmes en Iran. Les Iraniennes n’ont en effet pas le droit d’apparaître découvertes en public. Une loi qui semble donc même s’appliquer aux artistes qui ne sont même pas dans le pays.

Contactée par plusieurs médias, la plateforme Melovaz ne s’est pas encore exprimée sur cette polémique désormais mondiale, et largement partagée par les internautes sur les réseaux sociaux. 

D'Aya Nakamura, il ne reste que les cheveux.
Plein écran
D'Aya Nakamura, il ne reste que les cheveux. © DR
  1. La légende de Charleroi, Kiwi Jackson, reprend des chansons françaises
    Play

    La légende de Charleroi, Kiwi Jackson, reprend des chansons françaises

    Kiwi Jackson est une de ces légendes urbaines que seule Charleroi peut connaître. Présents aux quatre coins de la région au gré du vent, il ne passe jamais inaperçu. Toujours habillé de façon flashy, il porte souvent une chaîne stéréo avec lui. Il est toujours à l’affût. Donnez-lui quelques euros et il se déhanchera sur des airs de techno! Peut-être même que vous aurez droit à un strip-tease ou à un selfie. Et ce, qu’importe l’heure ou l’endroit!