Une ado capte des pickpockets dans le métro et leur donne une leçon “héroïque”

Pas froid aux yeux pour un sou, Sonia, une jeune femme de 18 ans, a réprimandé doucement mais fermement deux jeunes voleurs dans le RER. Son réflexe est un phénomène sur les réseaux sociaux.

Alors qu’elle se maquillait dans les transports en commun, la jeune femme a remarqué que l'un des passagers en face d’elle profitait de la distraction d'une autre navetteuse pour lui faire les poches et subtiliser son smartphone.

Furieuse d’assister à tant de lâcheté, elle prévient aussitôt la victime et fait la leçon aux deux jeunes gens nettement plus costauds qu’elle. “Sérieux, tu voles des trucs aux gens dans leurs poches toi?”, “T’as la honte hein maintenant!”, “T’as pas de chance, justement je te regardais par hasard”, raille-t-elle l’un d’eux alors que les complices sont visiblement vexés et tentent mollement de démentir.

La scène a été filmée par un autre passager et partagée sur Twitter. Devant le succès rencontré, la jeune femme a créé depuis lors le hashtag #PasSousMesYeux afin que soient dénoncées sur les réseaux les incivilités trop souvent ignorées par les témoins, par peur ou par nonchalance. 

Depuis, @skinnybgn (son profil Instagram) est qualifiée d’héroïne sur les réseaux sociaux, à la fois pour son courage et sa franchise. “J’ai pas eu peur, j’ai réagi à l’instinct”, commente la danseuse et étudiante dans le Parisien. “Je ne suis pas très grande, ni grosse et en tant que femme face à deux jeunes hommes j’ai expliqué calmement que s’ils veulent voler, ce ne sera pas sous mes yeux, parce que je ne tolère pas ça”, résume-t-elle. “Si vous voyez qu’après avoir signalé sa bêtise à la personne, elle s’énerve et que vous êtes en danger, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide”, rappelle la jeune femme.

La jeune fille de 18 ans n'a pas eu peur de s'interposer en assistant à cet acte lâche
Plein écran
La jeune fille de 18 ans n'a pas eu peur de s'interposer en assistant à cet acte lâche © skinnybng
  1. La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    Depuis le 22 mars dernier, Olivia et Raul de Freitas, un couple originaire d’Afrique du Sud, sont en lune de miel sur une île des Maldives. En pleine pandémie de coronavirus, les jeunes mariés n’ont pas pu rentrer dans leur pays, car leur avion a été annulé. Ils ont donc été coincés pendant plusieurs jours dans leur hôtel de luxe maldivien. Récit d’une folle histoire délivrée par le New York Times.