Plein écran
© getty

1600 personnes ont été filmées à leur insu à l'hôtel: les images étaient diffusées en direct sur Internet

1600 personnes ayant logé dans différents hôtels en Corée du Sud ont été filmées à leur insu. Les séquences filmées étaient diffusées en streaming et en direct sur Internet. De l'autre côté de l'écran, des voyeurs payaient pour avoir accès aux images.

La police a arrêté deux hommes à l'origine de ce scandale et un couple fait l'objet d'une enquête. Des caméras étaient installées dans des télécommandes, des prises murales, des salles de bain. 42 chambres de 30 logements répartis dans 10 villes du pays sont actuellement concernées.

Le site sur lequel les images étaient diffusées comptait plus de 4000 membres. 97 payaient un abonnement de 44,95 dollars par mois pour avoir accès à des fonctions supplémentaires comme la possibilité de rejouer certaines images du flux direct. Entre novembre 2018 et ce mois-ci, les malfrats qui ont mis ce stratégème en place ont gagné 6000 dollars.

L'année passée, des milliers de femmes étaient descendues dans les rues de Séoul pour crier: "Ma vie n'est pas votre porno." Les caméras illégales sont en effet souvent découvertes dans la région. Les 20.000 toilettes publiques de la ville sont désormais inspectées minutieusement régulièrement.

  1. 15 idées pour occuper les enfants au resto ou en voiture
    Blog

    15 idées pour occuper les enfants au resto ou en voiture

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici et Facebook ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. Les travailleurs qui travaillent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Les travail­leurs qui travail­lent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Pas moins d'un travailleur sur cinq qui travaille par obligation est absent au moins 21 jours pour cause de maladie ou d'accident domestique. Parmi ceux qui choisissent délibérément de travailler, ils ne sont qu'un sur dix, ressort-il d'une étude menée par l'entreprise spécialisée en ressources humaines Securex. De plus, les travailleurs qui travaillent parce qu'ils le doivent se portent presque deux fois plus souvent malades sans l'être vraiment (17 % contre 10 %). Ils courent également plus de risques de burn-out.
  3. Ils demandent de l’argent à leurs fans pour voyager: “Trouver un emploi n’est pas une option”

    Ils demandent de l’argent à leurs fans pour voyager: “Trouver un emploi n’est pas une option”

    10.000 euros: c’est la somme que souhaite récolter un couple allemand pour financer son voyage en tandem vers l’Afrique du Sud. Depuis maintenant plusieurs années, Catalin Onc et son épouse Elena Engelhardt tiennent un compte commun sur Instagram où ils postent des photos de leurs aventures à travers le monde. Ils souhaitent aujourd’hui se rendre sur le continent africain à vélo grâce à l’argent de leurs abonnés.