Plein écran
© Getty Images

7 Belges sur 10 veulent perdre du poids en 2020, même lorsqu’ils ne sont pas en surpoids

Perdre du poids, se trouve peut-être sur la liste de vos résolutions pour l’année 2020. Et vous n’êtes visiblement pas la/le seul.e. Selon une étude menée auprès de 2.000 Belges par iVox pour WW (Weight Watchers), 7 Belges sur 10 ont décidé de maigrir en 2020. Et cela concerne également des personnes qui ne sont pas en surpoids. 

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions. L’une d’entre elles revient régulièrement. Pas moins de 7 Belges sur 10 sont insatisfaits de leur poids sur la balance et souhaitent perdre quelques kilos en 2020. Ce qui est frappant, c’est que non seulement les personnes en surpoids veulent perdre du poids, mais aussi les personnes ayant un IMC sain. Par exemple, 47 % des personnes ayant un IMC sain indiquent qu’elles veulent maigrir.

“Les chiffres ne mentent pas : pas moins de 40% des Belges, et surtout les femmes (46%), ressentent la pression de la société pour perdre du poids. Un quart ressent également cette pression de leur environnement immédiat, via leurs amis ou leur famille”, explique Olivier De Greve, CEO de WW Benelux. “Pour une personne sur cinq, c’est même le partenaire qui met de la pression autour du poids (18%). Un IMC sain est une chose, mais le plus important est que vous vous sentiez bien dans votre peau, quel que soit le poids que vous visez.”

Le sport et l’alimentation

Outre la perte de poids, les hommes (33%) et les femmes (47%) belges veulent manger plus sainement en 2020. Ils veulent également prendre plus de temps pour eux et faire plus de sport, bien que les femmes pensent que l’alimentation est plus importante (41% contre 29% pour les hommes) et que les hommes préfèrent transpirer (32% contre 27 % pour les femmes).

Néanmoins, De Greve indique que l’exercice est également important pour atteindre un poids santé. “Une alimentation saine est bien sûr le plus important si vous voulez perdre du poids et prend en charge 80% de votre perte de poids, mais l’exercice est également important. Après tout, cela représente les 20% restants de votre perte de poids”. 

  1. La chose que je n’ai pas besoin d’apprendre à mon enfant contrairement aux parents afro-américains
    Blog

    La chose que je n’ai pas besoin d’apprendre à mon enfant contraire­ment aux parents af­ro-américains

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. Reprendre le sport après un accouchement? Oui, mais pas n’importe comment!

    Reprendre le sport après un accouche­ment? Oui, mais pas n’importe comment!

    Le sport, on le sait, est un atout non négligeable pour la santé. Il permet de garder la forme ou de la récupérer. Mais après une grossesse, peut-on s’y remettre tout de suite? Cette période de la vie d’une femme, bien que merveilleuse car elle engendre la vie, peut mettre votre corps à rude épreuve: prise de poids, douleurs musculaires, relâchement des articulations et des tissus, essoufflement,... L’accouchement, point d’orgue, est souvent comparé à un marathon. Alors, peut-on reprendre directement le sport après avoir donné naissance à son bébé? Il faut, avant toute chose, en parler à son gynécologue. Dès que celui-ci vous donne le feu vert, reprendre régulièrement et en douceur une pratique sportive vous redonnera tonus et vitalité, et ce même si bébé ne fait pas ses nuits.