Plein écran
© Getty Images

Amateurs de piment, attention aux pertes de mémoire

Selon une étude menée par la revue scientifique Nutrients, consommer régulièrement du piment altérerait la mémoire.

Vos plats, vous les aimez épicés! Gare alors à votre santé cognitive. Selon une récente étude internationale publiée dans la revue Nutrients, manger trop de piment pourrait provoquer le déclin précipité des fonctions cognitives, soit la mémoire, mais aussi l’attention, le langage et le QI.

La recherche en question a été effectuée de 1991 à 2006 par des chercheurs australiens, américains et qataris, qui ont suivi plus de 4.500 Chinois de plus de 55 ans. Ces participants n’ont pas été choisis au hasard, car dans certaines provinces de Chine, près d’un adulte sur trois consomme de la nourriture épicée tous les jours. 

Pertes de mémoire et IMC bas

En consommant plus de 50 grammes de piment frais ou séchés quotidiennement pendant trois jours consécutifs, les participants ont vu leur mémoire flancher de manière régulière. La perte d’informations est estimée à 56 %. Cependant, ce déclin était plus important chez les participants qui affichaient un IMC normal voire bas.

Notons tout de même que cette étude reste la première réalisée sur le long terme en ce qui concerne les effets du piment sur le cerveau.