Plein écran
© EPA

Ashley Graham partage une photo poignante d’elle en plein accouchement

Sans aucun tabou, le mannequin Ashley Graham a publié une photo d’elle prise en plein accouchement afin de célébrer les femmes. 

Connue pour ses prises de parole autour du body-shaming, le mannequin plus-size Ashley Graham semble prendre une autre combat à cœur: la réalité de la maternité. Alors qu’elle a levé le voile sur les difficultés post-partum auxquelles les femmes doivent faire face, elle a récemment publié sur Instagram une photo d’elle prise en plein accouchement, qui a eu lieu en janvier dernier. 

On la voit en plein travail. La souffrance peut se lire sur le visage de l’Américaine, sur le point de donner naissance à son enfant. “C’est le visage de ma plus grande force. La plus grande douleur que je n’aie jamais connue et le plus grand accomplissement que je n’aie jamais accompli”, écrit-elle en légende du cliché. 

Puissantes

La star profite de ce partage pour célébrer la force des femmes. “En cette journée internationale des droits de la femme, comprendre que malgré la douleur et le procès que nous avons toutes expérimenté en tant que femme, nous sommes aussi fortes, puissantes et capable d’accomplir le meilleur. Joyeuse journée internationale de la femme! Célébrons nos forces et celles de toutes les autres aujourd’hui”, ajoute-t-elle. 

Comme pour toutes les mamans, la naissance de son enfant a provoqué de nombreux chamboulements dans sa vie. Le 26 février dernier, Ashley Graham partageait d’ailleurs une autre réalité de cette maternité. Dans une vidéo d’elle à l’arrière d’un taxi, on la voit en train de tirer son lait. “Habituée à lire mes mails lors de mes courses Uber, maintenant je tire mon lait avant que mes seins explosent”, a-t-elle commenté. 

  1. Le stress du confinement parfait, entre apéros en ligne et nettoyage de printemps

    Le stress du confine­ment parfait, entre apéros en ligne et nettoyage de printemps

    Vous espériez peut-être, dans ce contexte de confinement et de repli sur son jardin intérieur, ressentir moins de pression et de FoMo (fear of missing out, cette expression qui traduit la peur de manquer une occasion d’interagir). Pauvres dupes. Vous avez le sentiment de crouler encore plus sous la pression des apéros via “houseparty”, des parents qui bombardent les groupes Whatsapp de l’école d’exercices ludiques et de leur cadence de révisions, ou des maisons “plus propres et rangées que jamais” qui fleurissent sur Instagram? Bonne nouvelle, vous n’êtes pas seuls. La moins bonne, c’est que le stress de la performance sociale pendant le lockdown, ajoutée à celle du télétravail avec enfants, est un vrai danger pour votre santé mentale.