Plein écran
© Getty Images

Bsit, l'app’ des babysitters, offre un accès gratuit au personnel hospitalier

Ce jeudi 12 mars, le gouvernement a annoncé des mesures drastiques pour freiner la diffusion du coronavirus en Belgique. Les cours seront suspendus dans les écoles jusqu’au vendredi 3 avril inclus. Pour venir en aide aux membres du personnel hospitalier qui cherchent à faire garde leurs enfants, l’application des babysitters Bsit lui donne gratuitement accès. 

“Le COVID-19 est dans l’esprit de chacun et va changer nos manières de fonctionner pour les semaines à venir. Pour Bsit, voici les mesures mises en place dans un contexte nécessitant beaucoup d’organisation et autant de solidarité”, écrit l’entreprise sur son site

Concrètement, à partir de ce 13 mars et jusqu’à la réouverture des écoles, l’accès à Bsit est gratuit pour le personnel hospitalier actif en Belgique, en France et au Luxembourg. “Nous invitons tous les représentants d’hôpitaux à prendre contact avec nous via l’adresse care@bsit.com pour accéder gratuitement à l’offre d’entreprise Bsit Care et en faire bénéficier le personnel soignant.”

De plus, les babysitters qui le souhaitent peuvent, dès aujourd’hui, déclarer qu’ils acceptent un taux horaire réduit pour garder les enfants du personnel hospitalier. 

“Quand la vie de parent se complique, il faut redoubler d’efforts pour la simplifier encore”, conclut l’entreprise. 

  1. Le stress du confinement parfait, entre apéros en ligne et nettoyage de printemps

    Le stress du confine­ment parfait, entre apéros en ligne et nettoyage de printemps

    Vous espériez peut-être, dans ce contexte de confinement et de repli sur son jardin intérieur, ressentir moins de pression et de FoMo (fear of missing out, cette expression qui traduit la peur de manquer une occasion d’interagir). Pauvres dupes. Vous avez le sentiment de crouler encore plus sous la pression des apéros via “houseparty”, des parents qui bombardent les groupes Whatsapp de l’école d’exercices ludiques et de leur cadence de révisions, ou des maisons “plus propres et rangées que jamais” qui fleurissent sur Instagram? Bonne nouvelle, vous n’êtes pas seuls. La moins bonne, c’est que le stress de la performance sociale pendant le lockdown, ajoutée à celle du télétravail avec enfants, est un vrai danger pour votre santé mentale.