Plein écran
© Getty Images

Chandeleur: pourquoi la première crêpe est toujours ratée

Cela semble inévitable. Votre pâte est brillante et fluide, aucun grumeau à l’horizon... et pourtant, la première crêpe est une fois encore ratée. La malchance n’y est peut-être pour rien. L’équipe de l’émission de M6 “E=m6" s’est intéressée à la question et nous dévoile les astuces pour ne plus jamais connaître d’échec. 

Les fêtes de fin d’année semblent déjà bien loin. Ses repas gargantuesques aussi. De quoi nous permettre de nous régaler sans culpabiliser ce dimanche, à l’occasion de la Chandeleur. Les crêpes s’envoleront dans la plupart des foyers. Sauf peut-être la première de chaque fournée. Vous saisissez le sujet? Oui, nous faisons évidemment référence à cette première crêpe toujours ratée. 

L’émission “E=m6" s’est penchée sur le sujet, apportant des éléments de réponse. Un chef interrogé pour l’occasion explique que la température idéale pour des crêpes est de 180-200°C. Il est ensuite essentiel de beurrer la poêle et de parfaitement étaler la pâte. “A la maison, ce qui est important de voir, c’est quand la poêle est bien chaude, quand ça chauffe. Alors on peut commencer à cuire les crêpes”, explique le spécialiste. 

Le temps de cuisson important

“On voit aussi la coloration sur les côtés. (...) Alors on a une crêpe qui est croustillante sur les bords, très colorée, qui reste quand même moelleuse.” Pour le temps de cuisson, comptez une minute sur la première face et trente secondes sur la deuxième. 

“Si la poêle n’est pas assez chaude, vous n’allez pas saisir votre pâte et vous ne formerez pas cette couche sèche, qui permet de retenir l’eau et de conserver l’eau à l’intérieur de votre pâte. Vous perdrez donc du moelleux et vous aurez une crêpe bien souvent beaucoup plus sèche”, ajoute Clémence Bernard, directrice opérationnelle de l’école de Biologie Industrielle. Pensez donc à avoir une poêle bien fumante avant de verser votre première louche de pâte!

Retrouvez la vidéo ici, à partir de 8.10.