Colruyt limite les bons de réduction: “7.000 coupons à la caisse, ça n’est plus possible”

Un caddie rempli de sodas pour quelques euros? Le stock annuel de produits d’entretien en échange de quelques pièces? Colruyt est la première chaîne de grands magasins à mettre un terme à l’extreme couponing, un phénomène qui consiste à accumuler des promotions grâce à une pile de bons de réduction. Des règles plus strictes seront appliquées dans tous les magasins du groupe Colruyt à partir du 2 mars. “Il ne sera plus possible de faire passer 7.000 coupons à la caisse.”

  1. L'avantage lié au tarif nuit disparaîtra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant votre lessive pendant la nuit?
    Monenergie.be

    L'avantage lié au tarif nuit disparaî­tra dans 3 mois: combien pouvez-vous encore économiser actuelle­ment en faisant votre lessive pendant la nuit?

    La différence entre le tarif jour moins avantageux et le tarif nuit plus avantageux disparaîtra à partir du 1er juillet 2022, du moins en ce qui concerne les coûts de réseau. Combien pouvez-vous encore économiser actuellement en faisant tourner votre machine à laver pendant la nuit? Et quel sera l’impact de ce changement sur votre facture énergétique? Monenergie.be a examiné ceci.
  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  2. Le “syndrome du visage vide”, cette inquiétante conséquence de la pandémie et des gestes barrières

    Le “syndrome du visage vide”, cette inquiétan­te conséquen­ce de la pandémie et des gestes barrières

    Alors que la pandémie de Covid-19 est en perte de vitesse dans de nombreux pays d’Europe, dont la Belgique, le port du masque est de moins en moins courant dans les lieux publics. Dans notre pays, il reste cependant obligatoire dans les transports en commun. Mais avec l’abolition de cette règle longtemps maintenue pour lutter contre le coronavirus, un nouveau phénomène fait son apparition: le “syndrome du visage vide”. Dans les colonnes du Huffington Post, deux psychologues analysent cette inquiétante conséquence de la crise sanitaire.