Plein écran
La maison Dandoy vous permettra de réaliser un spéculoos. © D.R.

De Dandoy à Delvaux: les plus grandes maisons bruxelloises ouvrent leurs portes

Une expérience d’exception! Les 14 et 15 décembre prochains de 11h à 18h30, les plus belles maisons bruxelloises vous ouvriront leurs portes. Cette invitation permet aux visiteurs curieux de voir œuvrer ces artisans et d’entrer dans les ateliers où se créent des objets exceptionnels. 

Après le succès de la première édition 2018, les Maisons du BEL renouvellent les Experience Days. Les 14 et 15 décembre, les plus grandes maisons bruxelloises de la mode, de la gastronomie ou encore de la joaillerie vous feront découvrir leur savoir-faire. Une occasion exceptionnelle de découvrir ces métiers d’expertises, de partager la passion pour le beau et de mieux connaître ces maisons.

L’objectif de ces deux journées exceptionnelles n’est autre que de faire découvrir ce qui fait l’identité et la personnalité de ces belles maisons. Chacune d’entre elles proposera de découvrir l’une des multiples facettes du savoir-faire de ses artisans au travers des expériences à vivre, à voir, à savourer ou encore à admirer.

Que pourra-t-on voir? 

Ainsi, Dandoy vous invitera à participer à un atelier spéculoos avec ses artisans. Delvaux exposera le savoir-faire de ses sacs emblématiques. La Maison Degreef, quant à elle, propose au visiteur de venir avec l’un de vos bijoux et leur designer exécutera un croquis pour l’embellir. De son côté, Théophile & Patachou présentera son nouveau parfum dont le flacon sera personnalisé par une dessinatrice. 

Pour rendre les visites agréables, des shuttle seront mis à disposition pour véhiculer les visiteurs d’une maison à l’autre. Un plan avec les différentes adresses sera remis à chacun des participants lors de leur transfert en shuttle. 

Retrouvez toutes les informations concernant les Experiences Days ici

  1. Maison à vendre à 1 euro en Sicile: ils l’ont fait, ils racontent

    Maison à vendre à 1 euro en Sicile: ils l’ont fait, ils racontent

    Du côté de l’Italie, de nombreux petits villages, de la Sicile du sud jusqu’aux Alpes du Nord, mettent régulièrement en vente des maisons à 1 euro. L’idée est d’attirer de nouveaux habitants pour repeupler des communautés en pleine agonie. Mais qui a osé acheter? Et que s’est-il passé pour ceux qui l’ont fait? CNN a rencontré quelques acheteurs et parmi eux, Patrick Janssen, un homme d’affaires belge.