Des traces de coups ont été ajoutées sur le visage de l'épouse d'Emmanuel Macron.
Plein écran
Des traces de coups ont été ajoutées sur le visage de l'épouse d'Emmanuel Macron. © aleXsandro Palombo

Des photos de Brigitte Macron et Michelle Obama, victimes de violence, placardées à Milan

Le visage tuméfié. Des marques de strangulation. De Brigitte Macron à Michelle Obama, en passant par Angela Merkel, des photos des plus importantes femmes leaders au monde, victimes de violence sexiste, ont été placardées dans les rues de Milan, en Italie. Il s’agit en réalité de l'œuvre de l’artiste italien AleXsandro Palombo, dont l’objectif est de rappeler qu’aucune femme n’est à l’abri de ce type de violence. 

“Just because I am a Woman.” “Juste parce que je suis une femme.” Tel est le nom donné à cette nouvelle série d’œuvres signée AleXsandro Palombo, qui place certaines des plus importantes femmes de la politique mondiale dans la peau de victimes de violence sexiste. 

De la Chancelière Angela Merkel à la jeune députée Alexandria Ocasio-Cortez, en passant par Hillary Clinton, Michelle Obama, Brigitte Macron, Aung San Suu Kyi et Sonia Gandhi, Palombo illustre le drame qui implique des millions de femmes dans le monde entier à travers cette nouvelle campagne d’art de rue dans le but de dénoncer, de sensibiliser et d’obtenir une véritable réponse des institutions et de la politique.

Plein écran
Plein écran

“J’ai été violée”

Les dirigeantes apparaissent battues et la mine triste. “Je suis victime de violence domestique”, “Je suis moins bien payée”, “J’ai subi des mutilations génitales”, “Je n’ai pas le droit de m’habiller comme je veux”, “Je ne peux pas décider qui je vais épouser” ou encore “J’ai été violée” sont autant de légendes attribuées aux différents clichés, exposés autour de l’Université de Milan.

L’artiste et activiste contemporain AleXsandro Palombo a toujours utilisé son art satirique comme un outil de sensibilisation et de réflexion sur des questions sociales et culturelles importantes. À l’occasion de la Journée internationale de la femme, il a d’ailleurs lancé la campagne sociale #BriefMessage invitant toutes les femmes à se rebeller contre la violence en écrivant un message sur leur culotte et en le partageant ensuite sur la toile. 

Plein écran
Les oeuvres d'AleXsandro Palombo sont affichées autour de l'Université de Milan.
Plein écran
Les oeuvres d'AleXsandro Palombo sont affichées autour de l'Université de Milan.