Plein écran
© EPA

Fenty, la marque de Rihanna, saluée pour ses photos non retouchées

Fenty, la marque de Rihanna, a été particulièrement applaudie sur les réseaux sociaux où l’on salue la campagne publicitaire sans retouches de l’enseigne. 

Rihanna est bien décidée à bouleverser les codes. Pour la campagne publicitaire de sa marque de luxe Fenty, la chanteuse a volontairement laissé les “imperfections” de ses mannequins visibles. 

Sur un cliché promotionnel posté sur Instagram, on remarque que Aweng Mayen Chuol, star de la campagne, n’a pas été retouchée, laissant apparaître plusieurs cicatrices sur sa joue gauche. L’initiative a été remarquée par les internautes qui n’ont pas hésité à la saluer sur les réseaux sociaux. 

“C’est ça la beauté”

“Je sais que je suis différente, je sais que mes traits du visage ne sont pas les mêmes, mais pour moi c’est ça la beauté”, avait récemment confié Aweng Mayen Chuol au magazine anglais Dazed & Confused.

Pour faire la promotion de sa collection, Rihanna veut jouer la carte de la diversité et de l’inclusivité, en choisissant notamment JoAni Johnson, une sexagénaire à la longue chevelure poivre et sel parfaitement assumée, comme mannequin. L’audace de la chanteuse semble donc faire mouche dans un milieu de la mode saturée d’images prônant la perfection.

  1. Des YouTubeurs vivement critiqués après avoir abandonné leur fils adoptif atteint d’autisme

    Des YouTubeurs vivement critiqués après avoir abandonné leur fils adoptif atteint d’autisme

    Myka Stauffer et son mari James, deux Youtubeurs américains, ont créé la polémique en annonçant dans une vidéo qu’ils avaient renoncé à l’adoption de leur fils Huxley, 4 ans, qu’ils avaient accueilli dans leur famille en 2017. Le couple a expliqué que le petit garçon, qui est autiste, nécessite des soins particuliers qu’il est incapable de lui fournir. Depuis, de nombreux internautes partagent leur incompréhension sur les réseaux sociaux et accusent Myka et James d’avoir exploité l’adoption d’Huxley.