Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

Imagyne, la culotte à garder lors de son examen gynécologique

Une entrepreneuse française a mis au point une culotte spécialement conçue pour être portée chez le gynécologue, permettant à des femmes d’habitude crispées lors d’un examen gynécologique de se détendre.

Montrer son intimité à une personne, même à un spécialiste, peut être une source importante d’angoisse pour certains. Un inconfort qui pousse certaines femmes à négliger leur santé et à bouder les examens gynécologiques. 

Pour aider les femmes à surmonter cette crainte, l’entrepreneuse Marie Rimbault-Joffard a imaginé une culotte qu’elles pourront garder chez le gynécologue. Cette invention découle des dizaines d’examens gynécologiques lors de son parcours en PMA (procréation médicale assistée). 

Une expérience personnelle

“Le fait de devoir systématiquement, et quel que soit le motif gynécologique, me retrouver les pieds dans les étriers et devoir tout montrer, je me suis dit que ça n’était pas normal. Je n’avais aucun besoin d’une inspection vulvaire trois fois par semaine”, explique-t-elle à LCI. 

La Française a alors cherché une solution pour concilier une préservation de la zone génitale féminine avec les contraintes d’un examen vaginal. Cette culotte imaginée par la jeune femme permettra de pouvoir conserver un sous-vêtement pendant toute la durée de l’examen, et de ne plus avoir à montrer l’intégralité de ses organes génitaux pour les actes vaginaux (frottis, pose de stérilet (DIU), sonde échographique etc.). 

Une ouverture à l’entrée du vagin

Concrètement, la culotte présentera une ouverture minimale réalisée exactement au niveau de l’entrée du vagin, permettant à toute la partie supérieure de la vulve, au pubis et à la zone anale d’être dissimulés. 

“J’ai eu la chance de rencontrer des gynécologues et sages-femmes qui ont non seulement confirmé l’intérêt et la faisabilité du produit, mais qui ont exprimé le fait qu’il existait un réel manque en la matière. C’est donc avec leur précieux soutien technique qu’il sera possible de mettre au point le dispositif.”

“J’ai besoin de vous pour m’aider à lancer la première phase de tests qui permettra de concevoir un prototype pour chaque taille.” En effet, pour mettre sur pied ce projet, Marie Rimbault-Joffard a mis en place un financement participatif. Retrouvez toutes les informations ici

  1. Testé pour vous: les soins de santé en Californie ou comment j'ai consulté un médecin virtuel
    Blog

    Testé pour vous: les soins de santé en Californie ou comment j'ai consulté un médecin virtuel

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici, YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.