Plein écran
© Photo News

Kate Middleton a-t-elle eu recours au botox? Kensington s’en mêle

Montage à l’appui, un chirurgien renommé de Londres laisse entendre sur ses réseaux sociaux que Kate Middleton a eu recours au botox. Dans un rare communiqué, le palais de Kensington a brisé le silence pour mettre fin à la rumeur. 

À 37 ans, Kate Middleton est la maman radieuse de trois enfants. Un teint éclatant qui, selon le docteur Munir Somji, serait le résultat de quelques injections. En effet, le chirurgien installé à Londres laisse entendre sur Instagram que la duchesse de Cambridge aurait eu recours au botox. 

“Notre Kate adore avoir recours à un peu de ‘baby botox’. Les patients viennent de très loin pour me voir et obtenir ce résultat. (...) Voyez la réduction des fines rides sur son front”, écrit-il en légende d’un montage censé appuyer ses propos. Le “baby botox” dont le spécialiste parle correspond à de fines injections de toxine botulique dans les ridules du visage. 

Kensington réagit

Alors, la duchesse de Cambridge aurait-elle réellement cédé à la médecine esthétique? Le palais de Kensington, qui ne sort que très rarement de sa réserve, a tenu à mettre fin aux rumeurs. Dans un communiqué adressé à Page Six, il affirme que ces suppositions sont “catégoriquement fausses” et précise que “la famille royale n’a jamais fait la promotion d’activités commerciales.” 

Interrogée par Page Six, la clinique du docteur Munir Somji n’a pas souhaité dire si Kate Middleton faisait vraiment partie de ses patientes. Elle a simplement avancé qu’elle n’était “pas en mesure de communiquer l’identité de ses clients” et que la publication Instagram avait pour simple but de montrer les effets du “baby botox”.