Plein écran
© Getty Images/iStockphoto

L’effarante composition du pain de mie industriel: “Du faux gras, du faux sucre, du faux lait”

Son prix accessible et son côté pratique nous tentent inévitablement. Le pain de mie industriel l’emporte souvent face au pain de mie d’une boulangerie. Mais en a-t-on vraiment pour notre argent? Un artisan boulanger nous en révèle la composition. 

Le dimanche 19 janvier, France 5 diffusait un documentaire consacré à l’un des aliments stars du petit-déjeuner: le pain de mie. Pratique, peu cher, facilement conservable... Sa version industrielle en séduit plus d’un. Mais que nous cache sa composition? 

Dans le cadre du reportage, un artisan boulanger a détaillé la recette du pain de mie industriel. “Non pas du lait, mais du lait en poudre. De l’eau. Beaucoup de sel parce que tout cela n’a pas beaucoup de goût. On n’en a même pas du tout, donc on va mettre beaucoup plus de sel. Du sucre! Mais pas du vrai sucre parce que ça coûte trop cher. Qu’est-ce qu'on met? Le fameux sirop de glucose. Ça n’a aucun goût, ça a un gros pouvoir édulcorant donc ça va masquer l’absence d’arôme”, explique Christophe Vasseur. 

Peu d'intérêt nutritionnel 

À cela, est ajoutée une importante dose de levure, qui va permettre d’emprisonner plus d’air. Le beurre, ingrédient clé du pain mais trop cher pour l’industriel, est remplacé ici par de l’huile sans goût qui va améliorer la conservation du pain. Rien de très réjouissant, comme vous pouvez le constater... 

“Du faux gras, du faux sucre, du faux lait, de la pauvre farine… Des ingrédients qui, d’un point de vue nutritionnel, ne valent pas tripette.” Afin d’éviter les additifs et l’excès de sucre, mieux vaut donc opter pour un pain de mie à base de farine complète ou le réaliser soi-même.