Plein écran
© Getty Images

La raison pour laquelle certains couples pratiquent les plans à trois

Selon un sociologue britannique, certains couples pratiqueraient des plans à trois pour réparer l’infidélité. 

L’adultère reste pour un couple l’une des plus grandes difficultés à surmonter. Quand le partenaire victime de tromperie décide de pardonner, cela passe généralement par la communication. Toutefois, il semblerait que de plus en plus de couples exploreraient leur sexualité pour pardonner ou se faire pardonner. 

Payer sa “dette”

C’est en tout cas ce que révèle une étude menée par le sociologue britannique Ryan Scoats, dans son livre Comprendre les plans à trois: Genre, sexe et non-monogamie consensuelle. L’ouvrage est basé sur un sondage mené auprès de 200 personnes et des entretiens avec plus de 50 répondants sur leurs expériences et leurs attitudes à l’égard des plans à trois.

D’après les résultats, certaines personnes réaliseraient des plans à trois pour pimenter leurs ébats ou explorer leur sexualité. Ce serait d’ailleurs davantage les femmes qui seraient à l’origine de cette initiative. Aussi, certains couples inviteraient une personne en plus dans leur lit dans le but de payer leur “dette” après une tromperie. D’après un exemple cité par le sociologue, une femme mariée, hétérosexuelle aurait ainsi trompé son mari dans un plan à trois dont il ne faisait pas partie, et lui aurait proposé, en échange, de participer au suivant. 

  1. Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Depuis 2016, Bob Schwartz souffre d’insomnie. Chaque nuit, cet Américain de 59 ans se lève toutes les 90 minutes pour aller aux toilettes. En plus de ce problème urinaire nocturne, il souffre également d’hypertension artérielle, de troubles digestifs chroniques, de graves déséquilibres hormonaux et d’une perte de masse musculaire. Au total, Bob a consulté plus de 100 médecins qui ont tous été incapables de diagnostiquer la maladie qui le ronge.
  1. Bijoux, déco, Tupperware: comment expliquer le succès de la vente à domicile?
    Interview

    Comment expliquer le succès de la vente à domicile?

    À l’heure où l’on commande tout ce dont on a besoin, du pratique à l’inutile, en deux clics, y a-t-il encore de la place pour les ventes à domicile? Celles qui nous poussent à réunir quelques copines pour écouter une démonstratrice faire la description de produits qui vont changer notre quotidien, notre style, voire carrément notre vie. Si l'on s'intéresse aux chiffres, la réponse est oui. Rien qu’en 2018, 611 homeparties, toute marques confondues, ont été organisées en Belgique quotidiennement. “Homeparties”, c’est le mot qu’on utilise aujourd’hui pour désigner ce qu’à l’époque de nos mamans, on appelait “réunions” ou “démonstrations”. Qu’est-ce qui explique leur succès?