Plein écran
© EPA

Le prince Harry est préoccupé par sa calvitie

Âgé de 35 ans, le prince Harry aurait pris à bras-le-corps un souci qui le préoccupe: sa calvitie. Le jeune papa recevrait un traitement capillaire pour contrer sa perte de cheveux, comme l’avance un article du Sun. Stressé à l’idée de suivre les traces de son frère William et de son père Charles, il consulterait des spécialistes de la prestigieuse Philip Kingsley Trichological Clinic de Londres.

Le prince Harry aurait visité la clinique capillaire l’année dernière. “La visite d’Harry a fait beaucoup de bruit”, a déclaré une source au Sun. “C’est l’un des meilleurs endroits au monde. Vous y trouverez toute une série de plans de traitement différents, utilisés par les personnes les plus riches, les plus célèbres et les plus influentes”.

L’épouse du prince Harry, Meghan Markle, a également été soignée à la clinique capillaire. C’était en 2018, à l’occasion du mariage royal. Elle souhaitait être au mieux de sa forme pour dire “oui” devant le monde entier.

Visionnaire dans le monde des soins capillaires

La clinique a été fondée par le coiffeur londonien Philip Kingsley, décédé en 2016 à l’âge de 86 ans. Selon ses clients, il était un véritable visionnaire dans le monde des soins capillaires. “Il a été en mesure de proposer des solutions aux problèmes de cheveux et de cuir chevelu les plus extrêmes, ainsi que des produits, des conseils et des régimes pour ceux qui veulent simplement que leurs cheveux soient au mieux de leur forme et de leur bien-être”, a déclaré la source. 

Paternité et stress

Plus d'une fois, le prince Harry s’est moqué de la calvitie de son frère. Mais sa propre calvitie naissante a commencé à le complexer ces dernières années. Les experts ont noté que la perte de cheveux s’est accélérée après son mariage et la naissance de son fils, Archie. “La paternité n’a certainement pas été tendre avec les cheveux du prince Harry”, a déclaré l’année dernière le Dr Asim Shahmalak de la Crown Clinic de Manchester. “Le stress est un facteur de perte de cheveux, donc la lutte pour combiner ses devoirs royaux avec le mariage et devenir père pour la première fois peut être une raison pour laquelle ses cheveux sont sensiblement plus fins”.

Gène de la calvitie

Le Dr Shahmalak a également insisté sur le fait qu’il y avait un “gène de la calvitie” dans toute la famille Windsor. “Tout a commencé avec le prince Philippe et c’est maintenant passé au prince Charles et à ses fils, le prince William et le prince Harry”, a-t-il déclaré au Sun. “Seule une greffe de cheveux peut le sauver d’une calvitie avancée.”

Harry n’a pas encore réagi à l’article paru dans The Sun. Les chances qu’il le fasse sont très minces. Ni le palais de Buckingham ni la clinique capillaire Philip Kingsley n’ont répondu aux demandes de commentaires de la part du média britannique. 

  1. Reproduisez les recettes de grands chefs belges chez vous et gagnez 100 euros à dépenser au resto
    Play

    Repro­duisez les recettes de grands chefs belges chez vous et gagnez 100 euros à dépenser au resto

    Les restaurants sont fermés depuis des jours. En collaboration avec Delhaize (à retrouver sur Instagram ou sur Facebook), qui souhaite soutenir l’horeca fortement impacté par la crise sanitaire, trois chefs francophones et autant de néerlandophones ont accepté de réaliser deux recettes, une salée, une sucrée, face caméra. Ils cuisinent à domicile et en famille et invitent les gens actuellement en confinement à reproduire les recettes proposées. Promis, rien de bien compliqué: vous avez probablement les ingrédients nécessaires dans vos placards.