Plein écran
Les accidents liés au yoga sont de plus en plus nombreux. © Getty Images

Les accidents de yoga sont de plus en plus nombreux... à cause d’Instagram

En parcourant les millions de publications #yoga sur Instagram, vous tomberez probablement sur de nombreux clichés de personnes qui font des postures de yoga dans un contexte particulier. Mais toutes ces poses peuvent causer des problèmes: de plus en plus de personnes se blessent en pratiquant cette discipline.

Le yoga est devenu extrêmement populaire ces dernières années, comme l’explique Benoy Mathew, un physiothérapeute britannique, au journal The Telegraph. Et il doit principalement cela aux réseaux sociaux. Malheureusement, à cause de ces mêmes médias, les yogis inexpérimentés sont tentés de rapidement passer à des postures difficiles. “Les médias sociaux donnent envie d’évoluer plus vite, de faire des positions purement esthétiques”, explique l’expert. “Mais ce n’est pas parce que vous pouvez vous poser la tête sur le sol que votre santé s’améliorera.”

Les os brisés

De plus, aux États-Unis, il y a de plus en plus d’accidents qui arrivent aux yogis. Une étude de 2016 montre que le nombre d’accidents liés au yoga est de plus en plus élevé depuis 2001. En 2017, une femme du Maryland a d’ailleurs été victime d’un accident vasculaire cérébral après une posture sur la tête. Une Mexicaine, quant à elle, s’est brisé 110 os après être tombée de son balcon en faisant une posture.

Une étude publiée dans la revue scientifique The British Medical Journal l’an dernier montre que 64 % des blessures causées par le yoga se produisent au niveau du bas du corps. Par exemple, la plupart des gens souffrent de problèmes aux hanches, aux ischio-jambiers ou aux genoux.