Plein écran
© Getty Images

Les Belges se sentent coupables lorsqu’ils ne préparent pas le repas du soir

Offrir un repas équilibré à ses proches semble être une priorité pour bon nombre de Belges. Pour eux, le souper est l’occasion de passer un moment agréable en famille après une longue journée, et ne peuvent faire l’impasse sur un repas délicieux, frais et sain, d’après une enquête menée par l’application de livraison de repas Uber Eats.

Selon une enquête d’Uber Eats, les Belges aspirent à nourrir sainement leurs enfants. Les résultats montrent aussi que le repas du soir reste celui qui rassemble toute la famille autour d’un plat jugé équilibré.

Un repas “fait maison” 5 à 6 fois par semaine

Le repas ‘fait maison’ a toujours la préférence de 81 % des personnes interrogées. Les parents qui travaillent et qui ont une vie sociale animée font donc l’effort de cuisiner : 74 % d’entre eux expliquent ainsi qu’ils préparent le repas au moins 5 ou 6 fois par semaine. 37 % le font même tous les jours. Une habitude qui concerne davantage la Flandre, avec 41 %, que la Wallonie, avec 30 %. La livraison d’un plat à domicile est donc aussi vue par 73 % comme un moment exceptionnel, pour se faire plaisir.

Mais pour certains, ces commandes sont accompagnées d’un sentiment de culpabilité, un peu plus pour les femmes (66 %) que pour les hommes (58 %). Cela s’explique par le fait que 35 % des femmes ne sont ainsi pas convaincues de la valeur nutritive et équilibrée de l’assiette de leurs enfants. Les hommes sont un peu plus confiants (29 %). Au total, 49 % des répondants indiquent qu’ils opteraient plus souvent pour la livraison à domicile si celle-ci proposait de saines alternatives.

« Les parents ont l’idée qu’un moment de plaisir gustatif est synonyme de culpabilité et de laisser-aller. Un repas peut pourtant être sain et savoureux pour toute la famille. Manger sain ne rime pas assez souvent avec se régaler. Nos restaurants partenaires prouvent le contraire! », estime Kamilla Lambotte, manager d’Uber Eats Belgique. 

Suite à cette enquête, Uber Eats a mis en place des menus “spécial enfant” à partir de 5,90 euros, avec plusieurs restaurants à Bruxelles, Anvers et Liège. Et ce, dans le but “de faciliter la vie de ses clients et de leur montrer que commander un repas à domicile n’est pas une mauvaise habitude alimentaire”.