Plein écran

Les crèmes anti-rides au collagène ne servent à rien

Les crèmes au collagène destinées à faire disparaître les rides et à repulper la peau sont un gaspillage d'argent selon les scientifiques. Selon eux, les molécules de collagène contenues dans ces produits restent sur la surface de la peau, ne pénètrent pas et s'envolent dès qu'on frotte son visage.

Le collagène est une protéine qui donne à la peau sa force et son élasticité. Avec le temps qui passe et une mauvaise hygiène de vie (manque de sommeil, tabac...), les cellules cutanées se renouvellent plus lentement et la fabrication du collagène ralentit, les tissus se relâchent et les traits s'affaissent.

Les nouvelles crèmes anti-rides font désormais la part belle au collagène. C'est par exemple le cas du Repulpeur Collagène de L'Oréal, dont la promo est assurée par Linda Evangelista. Les
scientifiques contestent la réussite de ces produits. "L'idée de ces produits est de dire que le collagène peut passer à travers les couches supérieures de la peau pour aller renforcer notre collagène naturel. Mais c'est absurde! Le simple fait que le collagène est une énorme molécule démontre que ce n'est pas possible: la peau est conçue de telle manière à maintenir ces substances à la surface."

Jonathan Hadgraft, professeur de chimie biophyisque à l'Université de Londres, explique: "Il y a une croyance populaire qui veut qu'environ 60% de la crème sont absorbées par la peau mais en réalité, la crème reste quasi pour sa totalité sur la peau. Si c'était le cas, si elles pénétraient la peau et qu'elles rentraient dans le sang, elles devraient être classées comme médicaments."

L'Oréal défend ses produits au collagène: "Combinées à d'autres ingrédients et appliqués à la surface de la peau, les molécules créent un effet repulpant, hydratant et lissant."

Dé.L.