Plein écran
© Getty Images

Les gestes à connaître pour protéger correctement les enfants du soleil

Les vacances d’été débuteront dans quelques heures et avec elles, les premiers départs vers le soleil et la chaleur. N’oublions pas de protéger correctement la peau des jeunes enfants. Voici un rappel des gestes à connaître pour que les petits bouts profitent du soleil sans risque.

Le saviez-vous? Jusqu’à l’âge de 18 ans, le corps reçoit en moyenne plus de 75 % des rayons solaires auxquels il sera exposé pendant toute la vie. De plus, les expositions prolongées et les coups de soleil fréquents dans l’enfance ont une incidence sur le développement des cancers de la peau.

En effet, les plus jeunes d’entre nous passent beaucoup de temps à l’extérieur et au soleil. Il est donc essentiel de porter une attention particulière aux enfants, dont la peau est plus fine et plus sensible que celle des adultes. 

À quoi dois-je faire attention pour protéger mon enfant du soleil? 

Des précautions différentes sont à prendre en fonction de l’âge de l’enfant. De l’ombre pour les bébés de 0 à 12 mois. Comme l’explique le site Soleil Malin, les dermatologues recommandent qu’ils ne soient pas exposés aux rayons directs du soleil pendant les douze premiers mois de leur vie. 

À partir de la deuxième année, les enfants peuvent s’exposer au soleil sans avoir les bras et jambes couverts mais ayant la tête et le reste du corps protégés par des vêtements. Bien sûr, de la crème solaire SPF 30 au minimum doit être généreusement appliquée sur les parties du corps exposées au soleil. 

Avant de profiter du soleil ou d’un saut dans la piscine, les enfants à partir de 3 ans doivent être couverts d’un produit solaire résistant à l’eau et affichant un indice “haute protection” ou “très haute protection” (SPF 30 au minimum). Lorsque les rayons du soleil sont intenses, ils doivent également porter un vêtement couvrant les épaules et un chapeau. 

Retrouvez d’autres conseils pour profiter du soleil en toute sécurité sur le site Soleil Malin, conseillé par le SPF Santé publique.