Plein écran
© Getty Images/Cavan Images RF

Les hommes qui se couchent tôt ont un sperme de meilleure qualité

Les hommes qui essayent de concevoir devraient favoriser une bonne nuit de sommeil à leur tonne de mails en attente. 

Une nouvelle étude de l’université d’Aarhus au Danemark présentée par The Independent, les hommes se couchant avant 22h30 auraient un sperme jusqu’à quatre fois de meilleure qualité que ceux qui se couchent tard. Et ce, s’ils dorment au moins sept heures par nuit. 

En effet, selon les chercheurs, les hommes qui s’accordent une nuit de huit heures sont plus susceptibles d’avoir des spermatozoïdes sains que ceux qui dorment moins de sept heures par nuit.

Dormir tôt et assez

L’étude s’est intéressée aux habitudes de sommeil d’une centaine d’hommes volontaires qui fréquentaient des cliniques de fertilité au Danemark, dont 48 avaient un sperme sain et 56 avaient un sperme de mauvaise qualité.

Les hommes qui se couchaient avant 22h30 avaient quatre fois plus de chances d’avoir du sperme en bonne santé que les oiseaux de nuit qui restaient debout après 23h30.

Oubliez Netflix

Les experts affirment que les résultats obtenus démontrent que les couples cherchant à concevoir devraient envisager de limiter les distractions qui pourraient les empêcher de dormir la nuit, comme vérifier leurs mails ou de regarder des séries Netflix. 

Le sommeil joue un rôle clé dans l’équilibre des hormones et des niveaux de stress qui peuvent affecter la fertilité. Le stress lié au manque de sommeil peut entraîner une réaction excessive du système immunitaire et attaquer le sperme, concluent les chercheurs.

  1. Testé pour vous: les soins de santé en Californie ou comment j'ai consulté un médecin virtuel
    Blog

    Testé pour vous: les soins de santé en Californie ou comment j'ai consulté un médecin virtuel

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici, YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.
  2. Une Bruxelloise sur deux subit des violences psychologiques de la part de son partenaire

    Une Bruxelloi­se sur deux subit des violences psychologi­ques de la part de son partenaire

    La secrétaire d'État bruxelloise à L'Égalité des chances Nawal Ben Hamou a lancé mardi la campagne de sensibilisation #faisonslalumièresurlaviolence développée par equal.brussels, le service public régional en charge de l'égalité des chances, en collaboration avec la plateforme régionale contre les violences conjugales et intrafamiliales. L'approche est novatrice puisqu'elle cible non plus les victimes, mais les auteurs.