Plein écran
© AFP

Les révélations de l’ancien chef de Lady Di sur sa boulimie

20 ans après sa tragique disparition, Lady Di continue de fasciner. Les personnes qui l'ont côtoyé de près se confient, faisant des révélations inattendues, à l’instar de son ancien chef Darren McGrary qui dévoile notamment qu’elle avait bel et bien vaincu sa boulimie.

Lady Di a longtemps souffert de troubles alimentaires. Celui qui a accompagné la princesse de Galles dans cette lutte n’est autre que son ancien chef Darren McGrary. Ce dernier s’est confié au Daily Mail au sujet du rapport qu’entretenait la maman des princes William et Harry avec la nourriture, faisant quelques révélations. 

Après s’être fiancée au prince Charles au début des années 80, Diana a développé une boulimie et ce, à la suite d’une réflexion du fils d’Elizabeth II sur son physique. Un trouble alimentaire qui l’a suivi durant des années. Mais dans les années 90, le chef Darren McGrady commence à travailler pour la princesse Diana. Un moment important pour Lady Di dans la lutte contre sa boulimie. “Elle était marraine de 119 œuvres de charité, s’entrainait trois fois par semaine à la salle de sport, était au summum de sa forme. Elle avait réussi à vaincre sa boulimie et m’avait dit : ‘Darren, vous vous occupez du gras, et je m’occupe des glucides à la salle de sport.’”, raconte le professionnel. Séparée du prince Charles, Lady Di avait réussi à vaincre son trouble du comportement alimentaire.

Spontanéité 

Très spontanée dans la vie, Diana l’était aussi côté cuisine. Pas de menu pré-établi pour la princesse. C’était en fonction de ses envies. “Elle disait qu’elle n’était pas d’humeur pour un plat le jour même, le menu était vraiment une perte de temps (...). Si elle mangeait seule, elle venait souvent manger dans la cuisine et arrivait pendant que je cuisinais. C’était si détendu quand elle était dans la cuisine (...). Bien plus détendu qu’au palais de Buckingham.”

Cette proximité avait la princesse a finalement influencé la cuisine du chef, qui a fini par adapter ses plats aux préférences de Lady Di. “Ma cuisine a évolué - je n’utilisais plus de crème ou de sauces grasses. C’était une alimentation saine et les poivrons farcis étaient l’un de ses plats préférés qu’elle mangeait deux à trois fois par semaine, s’est également souvenu le chef de 58 ans, aujourd’hui installé au Texas. La princesse ne mangeait pas du tout de viande. Occasionnellement, elle prenait de l’agneau si elle recevait, mais la plupart du temps, c’était des plats végétariens. Elle adorait manger du poisson aussi.” Darren McGrady souligne aussi les goûts avant-gardistes de la princesse. “Elle aimait les jus frais bien avant que ce soit à la mode.”