Les salons de coiffure fermés jusqu'au 5 avril

Mise à jourLe gouvernement fédéral a décidé mardi de la fermeture des salons de coiffure jusqu’au 5 avril, a annoncé le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès. “L’arrêté ministériel du 23 mars 2020 ne fait donc plus exception pour les coiffeurs”, a décidé le gouvernement lors d’un conseil des ministres électronique.

Illustration
Plein écran
Illustration © Photo News

Jusqu’à présent, ceux-ci pouvaient rester ouverts à condition de recevoir leur clientèle uniquement sur prise de rendez-vous, un seul client à la fois et tout en respectant au maximum les consignes de distanciation sociale.  “Cette exception ne sera plus en vigueur à partir de ce soir, minuit”, annonce le cabinet Wilmès.

Indemnité en Flandre

Dans la foulée, la ministre flamande de l’Économie Hilde Crevits a annoncé que les coiffeurs situés sur le territoire de la Région pourront eux aussi bénéficier de l’indemnité de 4.000 euros destinée aux entreprises contraintes de fermer durant la période de confinement destinée à ralentir la propagation du coronavirus.

Indemnité en Wallonie

En Wallonie, le ministre régional de L'Économie, Willy Borsus, proposera également au gouvernement d’étendre aux coiffeurs l’indemnité de 5.000 euros promise aux entreprises fermées en raison de la crise. “Notre ligne étant d’accorder une indemnité de 5.000 euros aux commerces totalement à l’arrêt à la suite des mesures du Conseil national de sécurité, il semble cohérent au ministre d’accorder cette somme aux coiffeurs”, indique-t-on à son cabinet.

Indemnité à Bruxelles

En Région bruxelloise, c’est à l’indemnité de 4.000 euros destinée aux entreprises contraintes à la fermeture qu’ils auront accès, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre-président Rudi Vervoort. Un arrêté sera adopté dans ce sens d’ici jeudi.

Les coiffeurs enfin entendus

Un certain nombre de coiffeurs, furieux de ne pas être contraints à la fermeture comme la plupart des commerces non-alimentaires, avaient menacé lundi de mettre le gouvernement en demeure si ce dernier ne modifiait pas sa politique en la matière. L’annonce a été bien accueillie par le secteur. “Enfin de la clarté”, réagit Jef Vermeulen, vice-président de la fédération sectorielle Coiffure.org. “Nous étions favorables à une fermeture depuis longtemps, mais nous n’avions pas obtenu de réaction”, commente Jef Vermeulen. “Il y avait beaucoup d’incertitude sur ce que nous pouvions faire ou pas. La distanciation sociale, par exemple, n’est pas applicable dans notre métier.” 

Bastogne

Dimanche, le bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen, avait déjà pris un arrêté. Celui-ci visait à ordonner la fermeture des salons de coiffure situés sur le territoire communal dès lundi midi, constatant “une circulation de la clientèle du Grand-Duché de Luxembourg vers les salons de coiffure belges.”

Conseil national de Sécurité

“Les différentes mesures prises dans le cadre de la lutte contre le covid-19 ainsi que leur portée seront évaluées vendredi prochain, lors d’un Conseil national de Sécurité élargi aux ministres-présidents”, ajoute le cabinet de Sophie Wilmès. 

  1. Il y a bien plus important que l’école à la maison pendant le confinement
    Blog

    Il y a bien plus important que l’école à la maison pendant le confine­ment

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.